Sécurité publique Les manifs interdites dans l’hypercentre samedi

La préfecture interdit l’organisation de manifestation rue de la République, ce samedi, de 12 à 20 heures, afin de garantir la circulation et la liberté de commerce.    Photo Progrès   /Maxime JEGAT
La préfecture interdit l’organisation de manifestation rue de la République, ce samedi, de 12 à 20 heures, afin de garantir la circulation et la liberté de commerce. Photo Progrès /Maxime JEGAT

Le préfet a pris un arrêté d’interdiction de midi à 20 heures dans un périmètre restreint de la presqu’île lyonnaise.

Au nord de la place Bellecour, les cortèges et manifestations seront prohibés samedi, de midi à 20 heures. Sont concernées par cette interdiction les rues de la République, Joseph-Serlin, Paul-Chenavard, de Brest, Émile-Zola, Colonel-Chambonnet ainsi que la place de la République (Lyon, 2e ). Toute infraction à la règle, édictée par un arrêté du préfet du Rhône, sera passible d’une contravention de quatrième classe (135 €) pour les participants à d’éventuelles manifestations sur ce secteur. Les organisateurs, eux, risquent gros, jusqu’à six mois d’emprisonnement et 7 500 € d’amende.

La place Bellecour en dehors du périmètre d’interdiction

Pourquoi une telle interdiction ? « Plusieurs libertés s’opposent : celle de manifester, celle de circuler et la liberté du commerce. Nous avons estimé que, rue de la République, en raison des travaux et d’un rétrécissement de la voie, ce terrain n’était plus favorable aux manifestations », a déclaré le secrétaire général de la préfecture, ce jeudi. « Samedi dernier, rue de la République, un manifestant a été blessé, puis hospitalisé pour observation, à la suite d’un mouvement des forces de l’ordre. La mise à sac d’un magasin a aussi été évitée », a poursuivi le préfet Emmanuel Aubry. La place Bellecour n’est toutefois pas englobée dans le périmètre d’interdiction, le haut fonctionnaire ayant souhaité « une interdiction restreinte dans l’espace et dans le temps », ajoutant « qu’il ne s’agit pas d’interdire toutes les manifestations ». Ainsi, la CGT, qui a déclaré sa déambulation en préfecture, fera partir son cortège, samedi, depuis la place de la Comédie, en face de l’hôtel de ville pour aller ensuite rive gauche, avant de revenir place Antonin-Poncet.

S. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?