Loisirs Chromatique, un nouveau lieu d’expressions libres, ouvrira en avril

Théo Wirrig, Florent Julliard, Quentin Duforeau, Thomas Martin, Fati Ghamizi et Hugo Di Carlo ont rassemblé leurs compétences et énergies pour créer Chromatique. Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND
Théo Wirrig, Florent Julliard, Quentin Duforeau, Thomas Martin, Fati Ghamizi et Hugo Di Carlo ont rassemblé leurs compétences et énergies pour créer Chromatique. Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND
Pour la première exposition immersive de Chromatique, le public découvrira les univers de Chufy, Azed, Dubol, Kasadi et Y?Not.  Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND
Pour la première exposition immersive de Chromatique, le public découvrira les univers de Chufy, Azed, Dubol, Kasadi et Y?Not.  Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND
A Chromatique, la première exposition immersive proposera au public de découvrir les travaux de Chufy, Azed, Dubol, Kasadi et Y?Not.  Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND
A Chromatique, la première exposition immersive proposera au public de découvrir les travaux de Chufy, Azed, Dubol, Kasadi et Y?Not.  Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND
Il faudra encore quelques jours de travail à l'équipe de Chromatique pour terminer le nouvel espace bar.  Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND
Il faudra encore quelques jours de travail à l'équipe de Chromatique pour terminer le nouvel espace bar.  Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND
Théo Wirrig, Florent Julliard, Quentin Duforeau, Thomas Martin, Fati Ghamizi et Hugo Di Carlo ont rassemblé leurs compétences et énergies pour créer Chromatique. Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND Pour la première exposition immersive de Chromatique, le public découvrira les univers de Chufy, Azed, Dubol, Kasadi et Y?Not.  Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND A Chromatique, la première exposition immersive proposera au public de découvrir les travaux de Chufy, Azed, Dubol, Kasadi et Y?Not.  Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND Il faudra encore quelques jours de travail à l'équipe de Chromatique pour terminer le nouvel espace bar.  Photo Le Progrès/Stéphanie FERRAND

Porté par six jeunes lyonnais, Chromatique regroupe notamment un espace d’exposition et des postes de coworking. Il ouvrira ses portes rue Saint-Michel, le 18 avril. Des concerts et spectacles vivants seront proposés.

Depuis la fermeture du 6e Continent en décembre 2017, les portes du numéro 51, de la rue Saint-Michel, à la Guillotière, restaient désespérément closes.

Dans quelques jours, le public pourra de nouveau investir cet espace de 400 m², totalement remis à neuf par les membres de la Sarl Bitume et de l’association Gamut pour créer Chromatique.

Programmation artistique variée

Le bâtiment redeviendra un lieu de vie, de partage et d’émulation artistique autour d’un bar, d’ateliers, de bureaux partagés et d’expositions immersives.

Fondé en 2016 par des ingénieurs diplômés des Arts et Métiers de Cluny, le studio de création Bitume valorise le travail d’artistes urbains avec la réalisation de scénographies et l’organisation de festivals. Il s’est associé à l’association Gamut pour imaginer la programmation culturelle et artistique de Chromatique.

« L’association a pour projet de développer la culture. On a une réflexion sociétale, on veut repositionner l’art dans la société. En parallèle des expositions thématiques, on va organiser des projections et des rencontres. On veut aussi que Chromatique soit un lieu de débats, de libre expression et qu’il s’investisse dans le quartier de la Guillotière », explique Quentin Duforeau, responsable de la programmation.

PRATIQUE Chromatique, 51, rue Saint-Michel, Lyon 7e. www.chromatique.art

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?