Environnement Marche pour le climat : 12 000 jeunes manifestent dans le calme

Le rassemblement, place Bellecour.  Photo Le Progrès /Richard MOUILLAUD
Le rassemblement, place Bellecour.  Photo Le Progrès /Richard MOUILLAUD

Des milliers de jeunes dans les rues de Lyon pour le climat : l’ampleur de la mobilisation a surpris tout le monde vendredi. Et l’ambiance bon enfant a marqué les esprits.

Les passants du cours Lafayette n’en reviennent pas : quelle est cette marée humaine qui manifeste sans heurts, sans gaz lacrymogènes ? « On n’est pourtant pas samedi, on est vendredi… »

« Nous agissons pour la planète à notre niveau, dans notre quotidien »

C’est ce jour qu’ont choisi les organisateurs de Youth for climate (les jeunes pour le climat) pour appeler à une grève scolaire. Une mobilisation contre « l’accablante inaction des États contre le réchauffement climatique ». Étudiants, mais aussi lycéens, et même collégiens s’étaient donné rendez-vous place Bellecour à midi pour un pique-nique géant. « C’est une manière de montrer que nous agissons pour la planète à notre niveau, dans notre quotidien, sans bouteilles en plastique », nous disent, en mangeant le contenu de leurs boîtes, Jade, Annabella et leurs copains. Des collégiens. Pourquoi sont-ils venus ? Une question de survie, résument-ils.

Lorsque le cortège quitte la place Bellecour direction la Métropole, ils sont environ 10 000. Puis, ce sont près de 12 000 jeunes qui viennent finalement grossir les rangs. Tout au long du parcours, des “green protector” mènent des actions symboliques de désobéissance civile, comme celui d’accrocher de la verdure dans un cœur sur un mur d’immeuble. Les manifestants planteront également des arbres dans le jardin de la Métropole.

Un porte-parole de Youth for climate de… 15 ans

Dans le cortège, pas de gamins venus pour s’amuser, comme le craignaient certains parents rencontrés avant la manifestation. « Tu veux faire quoi plus tard ? Je veux survivre », disent leurs pancartes. Même si certaines sont drôles (« les calottes sont cuites »), l’engagement sonne vrai. « Et un, et deux, et trois degrés, c’est un crime contre l’humanité », scandent-ils avec conviction.

Le sujet est sérieux, mais l’ambiance bon enfant. Et tout le monde est surpris par l’ampleur de la mobilisation, jusqu’aux organisateurs eux-mêmes : « Nous ne nous attendions pas à une telle ampleur. Les derniers chiffres que nous avons eus font état de 13 000 à 16 000 manifestants. C’est d’autant plus exceptionnel que tout s’est déroulé sans problème. C’est une satisfaction, car nous avions particulièrement insisté sur une mobilisation conviviale et non violente, à laquelle nous tenions », explique Marin Bisson, l’un des porte-parole du mouvement Youth for climate à Lyon, un lycéen en classe de seconde, seulement âgé de 15 ans, d’une grande maturité.

À l’image d’un mouvement organisé par des enfants. Nos enfants. Qui ont décidément quelques leçons à donner aux adultes.

Sandrine RANCY

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?