METROPOLE Cinéma: une 9e édition foisonnante du festival Écrans mixtes

Le grand plongeon pour Les Crevettes pailletées, film qui sera projeté en clôture du festival Écrans Mixtes . Photo UNIVERSAL PICTURES FRANCE
Le grand plongeon pour Les Crevettes pailletées, film qui sera projeté en clôture du festival Écrans Mixtes . Photo UNIVERSAL PICTURES FRANCE

Plus de séances et de lieux partenaires pour Écrans mixtes, le festival des cinémas LGBT.

Et de neuf pour Écrans mixtes, le festival cinéphile et LGBT (lesbien, gay, bi et transgenre) qui grimpe.

Une vingtaine de lieux dans sept villes l’accueille cette année. « Il est important pour le festival d’être visible partout dans la Métropole, qui nous soutient toujours plus chaque année », explique Ivan Mitifiot, directeur artistique.

Documentaires, avant-premières et un focus de six films brésiliens, éminemment engagé en cette présidence Bolsonaro, dessinent une cartographie de drames ou comédies ayant pour héros des personnages homosexuels ou transgenres.

Les films d’ouverture et de clôture font d’ailleurs le grand écart entre ces registres, avec des intrigues distantes de cent ans.

« Premier film grand public à donner une image positive de l’homosexualité », selon Ivan Mitifiot, Maurice se situe dans l’Angleterre édouardienne et masculine des bancs de Cambridge. Il ouvre le festival à l’Institut Lumière.

Son réalisateur, l’Américain James Ivory, bénéficie d’une rétrospective de sept de ses films, complétée par Call Me By Your Name , Oscar 2018 du meilleur scénario. Il donnera également une masterclass à l’Université Lyon II.

Les Crevettes pailletées, de Cédric le Gallo et Maxime Govare, Prix spécial du Jury au dernier festival de l’Alpes d’Huez, est un road movie autrement plus extravagant, qui suit une équipe de water-polo en route pour les Gay Games. Une clôture en feu d’artifice, prometteuse pour la dixième édition du festival en 2020 !

Écrans mixtes, du 6 au 14 mars. Plus d’infos : www.festival-em.org

Alexandre MINEL

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?