Urbanisme Futur lycée Pierre-Brossolette de Villeurbanne: un projet à 35 millions d’euros

Le futur lycée Pierre-Brossolette devrait vivre sa première rentrée en septembre 2021.  Visuel  ©AirStudio/Agence Nicolas Michelin et associés/Région Auvergne-Rhône-Alpes
Le futur lycée Pierre-Brossolette devrait vivre sa première rentrée en septembre 2021.  Visuel ©AirStudio/Agence Nicolas Michelin et associés/Région Auvergne-Rhône-Alpes

Les offres pour les travaux sont en cours de négociation avec les entreprises candidates et les conseillers régionaux d’Auvergne Rhône-Alpes devraient voter, en mars, une enveloppe budgétaire marquant leur intention de lancer la construction du futur lycée Pierre-Brossolette.

Le chantier devrait démarrer durant le mois de juillet 2019. La livraison du nouvel établissement scolaire est prévue pour l’été 2021, avec une première rentrée en septembre de la même année. Le futur établissement, dont la réalisation représente un investissement total de 35 millions d’euros pour la Région, regroupera des sections générales, avec notamment, la spécialité sciences de l’ingénieur (onze divisions de seconde, sept divisions de 1re et de terminale), une section technologique STMG (trois divisions en 1re  et en terminale), deux BTS tertiaires (management des unités commerciales et comptabilité-gestion) et un dispositif Ulis pour les élèves déficients visuels. La restauration scolaire sera assurée par la cuisine centrale du lycée des Canuts. Aucun internat n’est prévu mais le lycée disposera de places à l’internat mutualisé du lycée Faÿs dès la rentrée 2020.

La capacité d’accueil du futur lycée Pierre-Brossolette permettra-t-elle de répondre aux besoins dans les prochaines années ? La question peut se poser, avec l’arrivée de nombreux nouveaux habitants. L’établissement est en effet prévu pour 1203 élèves alors qu’il en réunissait 1091 à la rentrée 2018. Or, la démolition de l’actuel lycée est une étape indispensable pour poursuivre la réalisation de l’extension des Gratte-Ciel entre le cours Émile-Zola et la rue Francis-de-Pressensé, projet qui vise notamment à créer 62 000 m² de logements neufs sur ce secteur.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?