Festival culturel La verve et les jambes à l’Institut Lumière

Eddy Merckx à l’arrivée du Tour de France cycliste en juillet 1971, cours Fauriel à Saint-Etienne. Il s’agissait de sa troisième victoire sur les cinq qu’il remportera.  Photo d’archives La Tribune-Le Progrès
Eddy Merckx à l’arrivée du Tour de France cycliste en juillet 1971, cours Fauriel à Saint-Etienne. Il s’agissait de sa troisième victoire sur les cinq qu’il remportera. Photo d’archives La Tribune-Le Progrès

Comment raconter le sport, comment filmer l’effort, comment faire vivre la légende ? Réponses avec la 6e édition du festival “Sport, littérature et cinéma” de l’Institut Lumière.

Écrire, filmer, raconter, commenter, c’est un drôle de sport. Comment faire vivre à un auditeur, un lecteur ou un spectateur ce qui se passe sur un terrain, dans une course, ou sur un ring de boxe ? Il faut être à la fois sur le terrain, dans la tête des joueurs, dans la confidence de l’entraîneur et au milieu des fans. Il ne faut pas rater un fait, une action, un geste de l’arbitre, mais aussi raconter la sueur, l’effort, l’émotion et les soubresauts de la foule.

Pendant cinq jours, le festival “Sport, littérature et cinéma”, organisé par l’Institut Lumière multipliera rencontres, conférences et projections avec des commentateurs, des cinéastes et des sportifs.

Le ballon et la plume

Après la soirée d’ouverture ce mercredi 27 février, qui rendra hommage à l’attaquante de l’OL Ada Hegerberg, première lauréate du Ballon d’or féminin, et aux entraîneurs Pierre Mignoni et Gérard Houillier, la journée du jeudi sera consacrée au ballon rond et à ceux qui le racontent : un véritable colloque universitaire au programme roboratif. Avec des sujets aussi divers que “Football et dérision” (avec Denis Saint-Amand), la bande dessinée (avec Alain Demarco), “l’art de la causerie de l’entraîneur” (avec Pierre Boisson et Thomas Pitrel) ou une exégèse du lexique des commentaires de matchs (par Nathalie Gasiglia et Pierre Corbin).

Dans le même temps, une expo photos, baptisée “Nous sommes tous Lyonnais”, sera installée dans les cinémas de l’Institut Lumière, rue de l’Arbre-Sec (Lyon 1er) et rue du Premier-Film (Lyon 8e). Cette expo sera visible jusqu’au dimanche 28 avril.

La légende Eddy Merckx

À l’occasion de la célébration, en juillet prochain, des 50 ans de la première victoire du Tour de France du champion cycliste belge, l’Institut accueille à nouveau Eddy Merckx. Cela permettra de rappeler que le belge a gagné cinq Grande boucle sur les 625 courses qu’il a couru. La rencontre, jeudi 28 février à 19 heures à l’Institut Lumière, en présence de Christian Prudhomme, ancien journaliste sportif et directeur du Tour de France, sera suivie d’une projection du film Eddy Merckx : la légende du cyclisme, de Christophe Penot. Le journaliste Philippe Brunel présentera aussi son ouvrage : Merckx intime (Calmann-Levy).

Les films en projection

Vendredi 1er mars

10h30 : cyclisme, Breaking Away, de Peter Yates, présenté par Philippe Brunel.

16 heures : JO d’hiver, Crossing Beyond, de Yi Seung-Jun. Le film officiel des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang (Corée du sud) 2018.

19 heures : auto, Senna, d’Asif Kapadia. En présence du réalisateur.

Samedi 2 mars

10h30 : boxe, Toboggan, d’Henri Decoin. 

14h30 : ski, Russi-Collombin, un duel au sommet, de Pierre Morath. En présence de Pierre Morath et du champion de ski Roland Collombin.

16h30 : rugby, Beau joueur, de Delphine Gleize (en avant-première). En présence de Delphine Gleize.

19h30 : Les Crevettes pailletées (en avant-première), de Maxime Govare et Cédric Le Gallo. En présence de Maxime Govare, Cédric Le Gallo, David Baïot et Romain Lancry.

T. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?