Gastronomie Toto Li Vigni, Toque blanche, va vendre des produits italiens

Toto Livigni et quelques-uns des produits artisanaux sélectionnés dans le sud de l’Italie.  Photo Le Progrès/Christel Reynaud
Toto Livigni et quelques-uns des produits artisanaux sélectionnés dans le sud de l’Italie.  Photo Le Progrès/Christel Reynaud

Figure emblématique de la cuisine italienne à Lyon, Toto Li Vigni lance une gamme de produits artisanaux, siglés à son nom, en partenariat avec Eni France et la grande distribution.

Sacré Toto ! L’infatigable chef italien vient de signer un contrat de licence de marque avec le groupe Eni France. Après une période test de quelques mois, une centaine de stations-service devrait disposer d’un corner avec des produits italiens artisanaux, siglés “Toto Li Vigni”. « J’ai sélectionné des matières premières authentiques, notamment dans le sud de l’Italie : pâtes, bocaux de légumes, sauces tomate aux huiles d’olive et de truffe, gressins, etc. Les consommateurs les découvriront aussi, courant mars, au Super U de Gerland, puis sans doute, dans d’autres enseignes de la grande distribution et enfin, sur mon site internet », assure Toto Li Vigni, ravi de booster son image de marque. C’est lorsqu’il exerçait comme footballeur professionnel à Turin et en Sicile, qu’il a été baptisé Toto. « En fait, mon prénom, c’est Salvatore », se plaît-il à rappeler.

Un ancien footballeur professionnel

En 1983, il quitte le sport pour la cuisine. « J’ai fait mes premières armes auprès de Vittorio Urbani, grand restaurateur turinois qui m’a transmis les bases du métier, puis à Lyon, avec Daniel Ancel, qui m’a appris l’art des sauces. » En 1987, Toto Li Vigni lance le restaurant Le Rital à Lyon, où aiment se retrouver des chefs de renom. Puis, il part vivre à l’île de la Réunion avec son épouse, Catherine, avant de se perfectionner à New York, au restaurant Carbone. De retour en Europe, ce globe-trotter poursuit les voyages, sources d’inspiration culinaire, avant de reprendre la pizzeria Villa Urbana, à Villeurbanne. En 2013, il reçoit les prix de “L’hospitalité italienne" et de “Talent italien dans le monde”, à Crémone. Deux ans plus tard, Toto Li Vigni ouvre, à Montchat, le restaurant portant son nom, qui ne désemplit pas. Fier de faire partie des Toques blanches lyonnaises, il croque à pleines dents cette vie trépidante.

Toto Li Vigni, 50, cours du Docteur-Long à Lyon 3e.

Christel REYNAUD

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?