rhône - gastronomie Les Bocuse ouvrent leur brasserie à l’Hôtel du Louvre

Les Bocuse vont exploiter la brasserie de l’ Hôtel du Louvre, à Paris, qui a connu deux ans de travaux  de rénovation. Il s’agit d’une première implantation dans la capitale.  Photo DR
Les Bocuse vont exploiter la brasserie de l’ Hôtel du Louvre, à Paris, qui a connu deux ans de travaux de rénovation. Il s’agit d’une première implantation dans la capitale. Photo DR

Les Bocuse auront leur restaurant à Paris : il sera installé à l’ Hôtel du Louvre. Il s’agit d‘une première implantation dans la capitale. L’ouverture est prévue autour du 8-10 avril

Le projet était cher au cœur de Jérôme Bocuse, le fils de Monsieur Paul. qui avait annoncé, en septembre dernier dans LeProgrès Économie, vouloir implanter une brasserie Bocuse à Paris, dans le quartier du Louvre. Une première qui est sur le point de se matérialiser dans un lieu mythique : la brasserie de l’ Hôtel du Louvre. Les lieux ont intégralement été rénovés pendant deux ans. La brasserie, qui permettra de faire découvrir à une nouvelle clientèle, française et internationale, la gastronomie lyonnaise et tout un univers, devrait ouvrir au printemps, autour du 8-10 avril. Elle devrait compter une centaine de places.

« Le nom de Monsieur Paul est connu dans le monde entier. Il est important, pour continuer à cultiver la mémoire, le savoir-faire, de l’associer à un site particulier comme le Louvre », a indiqué ce mercredi Paul Maurice Morel, directeur général de Pôl Développement (holding qui chapeaute le pôle brasserie et restaurants du groupe), associé de Jérôme Bocuse et du “reste de la famille” dans cette aventure parisienne qui a amené la création d’une entité à part entière (1). « Mon père n’a jamais implanté de restaurant à Paris. Aujourd’hui, nous voulons mettre à la portée des Français une partie de l’héritage culinaire de mon père en proposant une sorte de best-seller de nos brasseries. C’est une sorte de teaser pour que les Parisiens viennent à Lyon découvrir nos brasseries et notre restaurant trois étoiles », avait souligné Jérôme Bocuse dans nos colonnes en évoquant pour la première fois le projet. Un projet plein de symboles pour celui qui avait décidé, en 2015, et à la surprise générale, de racheter les parts détenues dans le pôle brasseries par le fonds d’investissement Naxicap Partners, permettant à l’ensemble de revenir dans le giron familial. Un nouveau défi également pour celui chargé d’entretenir la légende du Pape de la gastronomie.

(1) La brasserie parisienne ne fait pas partie de Pôl Développement.

Une entité spécialement créée pour l’occasion

La brasserie parisienne ne fait pas partie de Pôl Développement, holding présidée par Jérôme Bocuse et qui chapeaute notamment les brasseries Nord, Sud, Est, Ouest, le restaurant Fond Rose , le Comptoir de l’Est , le restaurant Marguerite , l a Brasserie des Lumières , qui ont réalisé l’an dernier près de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec 240 employés. Pôl Développement englobe également les trois Ouest Express et le concept Rendez-Vous au Village de marques de Villefontaine (Isère). Pour la brasserie de l’ Hôtel du Louvre , une nouvelle société a été créée, qui associerait Jérôme Bocuse, Paul-Maurice Morel, directeur général de Pôl Développement et « le reste de la famille ». L’ Auberge du Pont de Collonges et l’Abbaye de Collonges , qui forment un pôle différent, sont, elles, dirigées par Vincent Le Roux.

Photo Maxime JEGAT
Photo Maxime JEGAT

Pour continuer à cultiver la mémoire, il est important d’associer le nom de Bocuse à un site particulier comme le Louvre

Paul-Maurice Morel, DG de Pôl Développement et associé

Valérie BRUNO et Franck BENSAID

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?