Lyon - Déplacements La start-up VOI déploie 200 nouvelles trottinettes électriques en ville

L‘équipe lyonnaise VOI place Jutard (Lyon 3e). De gauche à droite : David (Société VOI à Stockholm), Pierre (hunter de Vaise), Lucas Bornert (manager général France VOI), Valentin (VOI Lyon), Norhen et Habib (hunters à Lyon 3e). À droite, le chariot prototype conçu pour retirer et déposer les trottinettes  Photo Nadine MICHOLIN
L‘équipe lyonnaise VOI place Jutard (Lyon 3e). De gauche à droite : David (Société VOI à Stockholm), Pierre (hunter de Vaise), Lucas Bornert (manager général France VOI), Valentin (VOI Lyon), Norhen et Habib (hunters à Lyon 3e). À droite, le chariot prototype conçu pour retirer et déposer les trottinettes Photo Nadine MICHOLIN

Ce lundi 4 février, la petite équipe lyonnaise de la start-up suédoise VOI a mis en circulation ses trottinettes rouge corail en libre-service.

200 nouvelles trottinettes électriques rouge corail de la société VOI ont été déployées, lundi 4 février, dans la Presqu’île, sur la rive gauche, du Parc de la Tête d’Or à Gerland, et dans le Vieux-Lyon. La petite équipe lyonnaise s’est levée tôt pour ce lancement qui coïncide avec une nouvelle expansion européenne à Lund, en Suède.

L’ambition du leader européen suédois est d’augmenter la taille de la flotte avec l’arrivée du beau temps à Lyon.

Premier dépôt à 4 h du matin

On ne saura pas le nombre de “hunters” (chargeurs de trottinettes électriques en libre-service) sollicités par VOI pour retirer, charger, puis remettre en place les engins le matin. En revanche, Pierre (Vaise) et le couple Norhen-Habib ont rivalisé d’ingéniosité au petit matin pour livrer leur contingent de trottinettes en provenance du local VOI basé à Lyon 6e  sans utiliser de camionnettes.

Pierre, boulanger la journée, a effectué son premier dépôt à 4 heures du matin à Saint-Paul (5e ) à l’aide d’un prototype conçu par un particulier adepte de l’impression 3D. « On a développé une plateforme qui se pose et se clipse perpendiculairement à ma trottinette. Elle me permet d’embarquer deux trottinettes. Un de mes amis prépare une remorque à vélos. »

Pour leur part, Norhen et son mari Habib ont parcouru durant trente minutes les pistes cyclables de leur appartement jusqu’à la place Jutard (3e ) pour y déposer sept trottinettes d’un coup. « Nous avons conçu ce chariot nous-mêmes. Les commerçants de la place Jutard sont venus nous féliciter pour notre démarche. Nous souhaitons montrer que nous ne sommes pas pollueurs, mais astucieux. VOI nous encourage à être éco-responsables. Nous allons créer notre page Facebook voi-hunter-lyon ».

À la tête d’une micro-entreprise, ces trois “hunters” ont tous suivi une formation adaptée depuis l’application VOI. Outre le fait de retirer, recharger, puis réinstaller les trottinettes sur l’espace public, ils doivent savoir effectuer un diagnostic sur l’état du matériel.

Nadine MICHOLIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?