Musique Arty Farty : 20 ans et toujours sur le devant de la scène

Le set de Dr Rubinstein lors du deuxième jour des Nuits Sonores 2018 sur l’esplanade de la Sucrière.  Photo d’archives J. PHILIPPON
Le set de Dr Rubinstein lors du deuxième jour des Nuits Sonores 2018 sur l’esplanade de la Sucrière. Photo d’archives J. PHILIPPON

L’association Arty Farty, qui porte les Nuits Sonores, fête ses 20 ans en grande pompe à l’Auditorium. L’occasion de revenir sur les grands moments de la structure lyonnaise qui gère de nombreux autres festivals et exporte désormais son savoir-faire.

Tout a commencé par une envie de promouvoir la musique électronique et les cultures indépendantes. Depuis, Arty Farty est devenue grande et a secoué la scène culturelle lyonnaise… et d’ailleurs. Rétrospective.

Nuits Sonores depuis 17 ans

On ne les présente plus. Nées à Lyon en 2003, les Nuits Sonores sont désormais classées parmi les meilleurs festivals européens de musique électronique.

Les 40 ans de l’Auditorium

À l’occasion des 40 ans de l’Auditorium, le Toulousain Mondkopf, spécialiste de l’electro-dark, s’était produit à l’Atrium. En 2015, déjà, le fief de l’Orchestre national de Lyon flirtait avec la musique electro.

Shake your classics

La collaboration n’est pas nouvelle entre l’Auditorium-Orchestre national de Lyon et Arty Farty. En 2017, le concept Shake your classics était créé. Autour de quatre rencontres, les soirées permettaient d’écouter des récitals classiques, sets contemporains et electro en sirotant un verre au Sucre.

European Lab et ses débats

Parallèlement aux Nuits Sonores, European Lab est né en 2011 d’une envie de lier la musique au questionnement social. De Tanger à Séoul, en passant par Zürich, Toulouse, Shanghai, Bruxelles et Bogotá, ce forum a beaucoup voyagé.

Festival Attable

Arty Farty fait aussi dans la gastronomie. Petit nouveau de la structure lyonnaise, le festival Attable a voulu avec son édition prototype “Secouer le cocotier culinaire lyonnais” en mars dernier. De là, sont apparus les rendez-vous Meet & Greet , un mercredi tous les deux mois, qui invitent entrepreneurs, acteurs de l’économie et grand public à échanger des idées et des projets.

Des lieux made in Arty Farty

Des lieux d’abord éphémères sont devenus des espaces de programmation et de création culturelle : Le Sucre , né en 2013, À la Piscine , sur les quais du Rhône. Le food-court (aire de restauration) Heat au sein de l’incubateur H7 en avril 2019, dans le quartier de Confluence. Et cette année, Hôtel 71 qui hébergera une radio et des start-up culturelles choisies par Arty Farty.

Trois jours de fêtes à l’Auditorium

Du vendredi 15 au dimanche 17 mars, Arty Farty fêtera ses 20 ans à l’Auditorium. Les festivités se distingueront par deux temps forts : vendredi et samedi, l’Atrium se transformera en club techno avec les DJ lyonnais P. Moore, L’Homme seul et Cornelius. Le samedi, place à l’ambiance transgenre des soirées Garçon sauvage, organisées régulièrement à la Sucrière.

Pour finir le week-end, le compositeur Arnaud Rebotini jouera avec un ensemble orchestral la bande originale du film 120 Battements par minute. Des ateliers interactifs sont aussi au programme, comme un “karaoké techno” durant lequel les participants interpréteront les morceaux (parfois sans paroles) d’artistes passés par les Nuits Sonores, un blind-test ou encore des ateliers pour enfants.

> Du vendredi 15 au 17 mars. Tarifs : de 9 à 36 €. Plus d’infos sur www.20ans.arty-farty.eu ou sur www.auditorium-lyon.com 

Amandine EYMES

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?