Loisirs en enfamille Passez des week-ends d’aventure, avec À l’Essentiel

Marion Pirazzi présente "La boîte qui déboîte", pour un week-end réussi.  Photo Dominique GOURAT
Marion Pirazzi présente "La boîte qui déboîte", pour un week-end réussi. Photo Dominique GOURAT

Adepte du family building (1) , Marion Pirazzi a lancé, au cœur du 9e  arrondissement, la start-up À l’Essentiel, entreprise dédiée au tourisme familial. Le concept ? Un séjour en famille, avec un coffret de jeux destiné à renforcer les liens.

Qui n’aurait pas rêvé de partir en week-end en famille avec un paquet surprise tout prêt pour partager énigmes, courses au trésor, défis sportifs ou encore activités créatives ?

Pour tous ceux qui ont un rythme de vie soutenu et ressentent le besoin de faire des choses ensemble, d’unifier leur famille recomposée ou de vivre une expérience inédite, Marion Pirazzi propose les services de sa start-up, À l’Essentiel.

Une spécialisation innovante

Locataire d’un espace dans le “U” de la tour panoramique de La Duchère, Marion Pirazzi décrit son parcours. «  Formée au sein d’une école de management grenobloise, puis nommée à un poste de chef de projet en informatique dans le secteur du tourisme, j’ai également fait l’expérience de l’animation de nombreux groupes, en France et à l’étranger. » En 2018, elle décide, avec ce nouveau concept, de «  libérer les familles des contraintes du départ pour se concentrer sur l’essentiel : passer du temps ensemble dans un lieu ressourçant ».

Après une année d’affinage au sein de l’incubateur Waoup de Parilly (étude de marché, conception, travail avec les premières familles et phase de communication), À l’Essentiel est aujourd’hui en pleine phase de décollage.

« Libérer les familles pour se concentrer sur l’essentiel »

« Ce projet est singulier, dans le sens où on veut que les bienfaits du week-end se prolongent au-delà du séjour, car les défis relevés ensemble, les émotions partagées, les apprentissages enrichissent la complicité familiale », résume la fondatrice d’À l’Essentiel.

L’idée : proposer des week-ends à moins de deux heures des grandes villes, où l’on découvre à l’arrivée “La boîte qui déboîte” dans la suite familiale. À l’intérieur, de jolies boîtes, pochons et enveloppes contiennent instructions et matériel pour se lancer dans diverses activités ralliant l’intérêt des enfants et des parents.

Ludiques et fédératrices, les propositions de “La boîte qui déboîte” promettent de vivre deux journées d’aventures en famille, tout en explorant l’environnement autour du gîte ou du centre de vacances réservé par Marion.

(1) Le family building repose sur des activités qui contribuent activement et de manière ludique à renforcer la cohésion familiale et à mettre en valeur le potentiel de l’équipe ainsi formée.

 www.alessentiel.com

De notre correspondant local, Dominique GOURAT

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?