Environnement Ligne C3 : les bus diesel font tousser les habitants du cours Lafayette

L’aménagement de la double voie réservée aux lignes de bus cours Lafayette est terminé. Malgré l’équipement électrique, le C3 circule avec des bus thermiques. Pour les trolleybus, il faudra attendre fin août 2019.  Photo Christian SALISSON
L’aménagement de la double voie réservée aux lignes de bus cours Lafayette est terminé. Malgré l’équipement électrique, le C3 circule avec des bus thermiques. Pour les trolleybus, il faudra attendre fin août 2019. Photo Christian SALISSON

Habitant cours Lafayette, Alexandra ne décolère pas. Après avoir subi des mois les travaux liés à l’aménagement du double site propre de la ligne C3, elle voit toujours défiler sous ses fenêtres des bus thermiques. Pour l’électrique, il faudra encore attendre.

Les travaux sont terminés et les riverains attendaient ce moment avec impatience. La fin du très imposant chantier qui vise à aménager une double voie réservée aux bus sur 5,5 kilomètres, met un point final aux embarras, au bruit et aux nuisances de toutes sortes. Enfin presque.

Car pour Alexandra qui habite le cours Lafayette, le compte n’y est pas. « Le quotidien des riverains à proximité du tracé est toujours difficile, malgré la fin des travaux », dit-elle. Et pour cause, malgré la fin de cet aménagement flambant neuf, ils n’ont toujours pas vu revenir les trolleybus du C3. Le retour au tout électrique est en effet décalé au mieux en août 2019.

Raison de ce « retard » pour lequel le Sytral ne peut pas grand-chose, les travaux engagés actuellement place des Terreaux. Présidente du Sytral, Fouziya Bouzerda confirme : « L’exploitation d’une ligne en trolleybus nécessite l’installation d’une ligne aérienne de contact qui ne peut, pour le moment, être installée dans le secteur des Terreaux en raison des travaux actuellement menés ». Et à ce jour, il n’y aurait pas de plan B. « Regrettable », soupire Alexandra qui pense « aux impacts environnementaux importants ». La zone concernée fait, dit-elle, moins de 1 km et pénalise les 12 km de la ligne C3…

« De la suie noire sur les fenêtres… »

Ce retour à l’électrique est pourtant on ne peut plus attendu par les habitants, eux qui ont vu passer depuis 2015 et pendant toute la durée du chantier, des bus thermiques. Et ça continue : « Plusieurs centaines de bus diesel XXL de plus de 10 tonnes circulent chaque jour », ajoute Alexandra qui évoque la suie noire sur ses fenêtres et des odeurs de moteur diesel. Après la création du double site propre qui « a demandé beaucoup d’efforts et de patience de la part des riverains et des usagers », ça fait beaucoup.

« Ce n’est pas une petite ligne et tout cela crée de la pollution, ce n’est pas rien. Je n’arrive pas à comprendre, la Métropole de Lyon s’engage sur la qualité de l’air que nous respirons. Il y a des progrès oui peut-être, mais il reste beaucoup de choses à faire. Les études qu’on nous livre sont assez anxiogènes. La collectivité travaille sur la mise en place de Zones de faibles émissions (ZFE), il paraît difficilement recevable de maintenir des bus thermiques sur l’ensemble des 12 km de la ligne TCL la plus fréquentée du réseau pendant plusieurs mois supplémentaires pour une déviation de tracé impactant moins de 10% de la ligne. C’est un double discours que j’ai du mal à comprendre », indique Alexandra qui dit être « très en colère ».

« Nous avons attribué à la ligne C3 des véhicules dernière génération »

Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral. / Photo DR
Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral. / Photo DR

« Le calendrier annoncé du projet a été respecté, explique Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral. Les travaux d’infrastructures sont terminés. Les abris de bus sont posés, 120 arbres ont été plantés et l’éclairage public est opérationnel. Nous entrons dans la phase de finition jusqu’à fin janvier. Le premier trimestre 2019 sera consacré aux essais, notamment pour optimiser le système de régulation lumineuse tricolore nécessaire à l’atteinte des objectifs d’exploitation de la ligne C3, sans pénaliser la circulation des autres véhicules, puis à la marche à blanc. La ligne C3 sera entièrement exploitée en trolleybus articulés 100% électriques dès la fin des travaux Cœur Presqu’île, annoncée fin août 2019. En attendant, nous avons attribué à la ligne C3 des véhicules dernière génération normés Euro 6. Une norme euro a été mise en place par l’Union Européenne pour les véhicules lourds afin de limiter les émissions de polluants liés aux transports routiers. Selon le ministère de la Transition écologique et solidaire, les constructeurs sont dans l’obligation de mettre sur le marché des véhicules moins polluants et tous les véhicules neufs doivent désormais être conformes à la norme Euro 6 ».

A savoir

➤  La double voie réservée aux bus, aménagée par le Sytral, est longue de 5,5 km entre le pont Lafayette et la station Laurent-Bonnevay. Elle est à ce jour réalisée.

➤  Les travaux ont été engagés entre 2016 et 2018 pour optimiser la performance et la régularité de la ligne C3.

➤  Le chantier évoqué aux Terreaux concerne la rénovation de la place. Le projet est piloté par la Métropole de Lyon dans le cadre du projet Cœur Presqu’île.

Aline DURET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?