Loisirs Richard Richarte fait retomber le public en enfance

Richard Richarté, le fondateur de Mini World, ouvre un nouvel espace de 500 m² consacré à Lyon et la Fête des Lumières, avec la reconstitution de Fourvière, la Presqu’île et la rive gauche du Rhône. Photo Philippe JUSTE
Richard Richarté, le fondateur de Mini World, ouvre un nouvel espace de 500 m² consacré à Lyon et la Fête des Lumières, avec la reconstitution de Fourvière, la Presqu’île et la rive gauche du Rhône. Photo Philippe JUSTE

Après la ville, la montagne et la campagne, Mini World ouvre ce jeudi un 4e espace consacré à Lyon. En deux ans, Richard Richarté, entrepreneur imaginatif et énergique, a réussi à imposer son parc de miniatures animées.

Avec Richard Richarté, tout commence dans un garage. Au printemps 2012, en faisant du rangement, il retrouve une vieille boîte de miniatures à construire. Il propose à sa fille de l’aider. En voyant son enthousiasme, une idée germe. Il surfe sur Internet et tombe sur une vidéo de Miniatur Wunderland, le plus grand parc de miniatures animées au monde, situé à Hambourg. Le week-end suivant, il le visite, en ressort ébloui : et il crée dans la Métropole de Lyon ce concept qui n’existe pas en France. Nous sommes en 2016 : la première année, Mini World, installé au Carré-de- Soie à Vaulx-en-Velin, a attiré 200.000 visiteurs, 160.000 l’année suivante. Et il compte sur la nouvelle attraction Mini Lyon, ouverte ce jeudi (lire ci-dessous), pour dynamiser la fréquentation.

Banques frileuses

Passionné de modélisme et de miniature, ce quinquagénaire a toujours été un entrepreneur : à 24 ans, il fondait sa première société de vente de pin’s et objets publicitaires, avant de s’orienter vers les jeux vidéo (boutique, site, etc.).

Le succès de son dernier bébé, il y croit dès le départ. Les banques ? Pas du tout. Il finance son projet seul, puis avec des amis, puis des amis d’amis. « On nous prenait pour des fous ».

Dix mois après l’ouverture, « toujours rien ». Finalement, c’est le président de la Chambre de commerce, Emmanuel Imberton, qui sauve son affaire en parvenant à convaincre deux banques de rouvrir son dossier.

Exemple maternel

Aujourd’hui, Mini World fait partie des sites de loisirs les plus fréquentés de la région. Il emploie 35 personnes. Pourquoi plaît-il autant ? Parce qu’il fait « rêver le public avec un spectacle qui joue avec tous les sens (lumières, sons, odeurs, etc.) ». Il le fait « retomber en enfance dans un monde sans soucis », détaille son fondateur, qui « pense toujours au client » : « Je me mets à la place de celui qui paie 14 euros. Je dis toujours à mes équipes : chaque scène doit surprendre. »

Un beau parcours pour cet enfant de Lyon Mermoz, issu d’une famille pauvre de seize enfants. « Le plus jeune avait six mois quand mon père est mort, et moi quatre ans. Ma mère, qui n’avait jamais travaillé de sa vie, nous a élevés seule. On a tous une situation. Chaque fois que j’ai une difficulté, je songe à ce qu’elle a vécu. Elle m’a donné une belle énergie », conclut ce père de deux grandes filles.

Je dis toujours à mes équipes : chaque scène doit surprendre

Richard Richarté, fondateur de Mini World

La Fête des Lumières de retour à Mini World

La Fête des Lumières ? Elle n’est pas terminée. À Mini World, parc de miniatures animées, elle se déroule toute l’année. Mini Lyon, le nouvel espace de 500 m² , qui ouvre ce jeudi 20 décembre (dans la foulée de l’inauguration à 11 heures), fait revivre des œuvres parmi les plus marquantes sur la place des Terreaux, le théâtre des Célestins ou encore la cathédrale Saint-Jean. Même la basilique de Fourvière retrouve l’une des installations qui a le plus marqué les Lyonnais : la boule à facettes installée en 2014.

> Mini World, Carré-de-Soie, 3, avenue de Bohlen, Vaulx-en-Velin. Ouvert 7/7 pendant les vacances scolaires de 10 à 19 heures. Fermé les lundi et mardi en dehors des vacances, ainsi que les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai. Tarifs : 14€ par adulte, 9€ par enfant, pack famille à 39€. Réductions sur www.miniworld-lyon.com 

Isabelle BRIONE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?