Sécurité Un dispositif type “fan zone” au marché de Noël

En plus des plots pour éviter l’intrusion de voitures, la sécurité va être renforcée dès ce jeudi au marché de Noël avec des renforts humains.  Photo Jérome MORIN
En plus des plots pour éviter l’intrusion de voitures, la sécurité va être renforcée dès ce jeudi au marché de Noël avec des renforts humains. Photo Jérome MORIN

Après l’attentat de Strasbourg, la sécurité a été renforcée sur le marché de Noël de la place Carnot, à Lyon 2e. Le nombre d’agents privés, de policiers nationaux et de militaires a été doublé.

« Il fallait sécuriser le marché de Noël. » Le maire de Lyon, Gérard Collomb, s’est déplacé mercredi midi place Carnot, à Lyon 2e , au lendemain de l’attentat de Strasbourg.

« On va mettre en place un dispositif type “périmètre de protection/fan zone” », annonce le premier magistrat. Les barrières seront installées au plus tard jeudi matin. Le marché de Noël, ouvert depuis le 24 novembre, se déroule jusqu’au 24 décembre. La fréquentation avoisine les 500  000 visiteurs, avec des allées très remplies, notamment lors de la fête des lumières.

Palpations et fouilles des sacs

Le périmètre « sera étanche avec deux entrées, deux sorties, des palpations de sécurité et des fouilles des sacs systématiques », précise le préfet de région, Pascal Mailhos, qui s’est également rendu sur place. Le nombre d’agents privés de sécurité, à la charge des organisateurs, sera doublé. Il y aura quatre à six personnels en permanence. Les moyens de la police municipale seront aussi renforcés.

Côté police nationale, deux équipages patrouilleront sur le site, un seul jusqu’à présent tournait, soit six agents. Enfin, « le gouverneur militaire a accepté que le dispositif Sentinelle, qui est à l’extérieur du site, soit doublé pour assurer la sécurité », détaille le préfet. Seize militaires seront ainsi mobilisés au lieu de huit jusqu’alors.

« On ne peut pas se prémunir de tout, concède l’ex-ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Mais on peut tout faire pour limiter le risque. C’est ce que nous voulons faire ici […] Peut-être avions-nous oublié que la menace terroriste était aussi grande […] La vie doit continuer mais avec des mesures renforcées. »

Le préfet a, par ailleurs, « rappelé à tous les maires du département l’importance de la sécurisation des marchés de Noël, à l’instar de celui de Lyon. J’ai également rappelé, conformément aux instructions du ministre de l’Intérieur, à tous les directeurs de centres commerciaux la nécessité de renforcer également la sécurité, en lien avec la police et la gendarmerie », détaille Pascal Mailhos.

Jérôme MORIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?