GASTRONOMIE Fabrice Bonnot, metteur en scène culinaire empreint de générosité

Fabrice Bonnot et son recueil de recettes.  Photo Michel NIELLY
Fabrice Bonnot et son recueil de recettes. Photo Michel NIELLY

Après trente années de métier aux pianos culinaires, Fabrice Bonnot est plus que jamais un défenseur du goût et de l’émotion en restauration.

Trente années se sont écoulées depuis ses premiers pas en cuisine. Toujours enthousiaste et passionné par son métier, Fabrice Bonnot allie talent, générosité et sens de l’accueil. « Pour moi, un chef est comme un metteur en scène. Il donne des rôles aux produits, il effectue des essais culinaires pour les sublimer et in fine , il souhaite satisfaire les papilles », confie-t-il. Son métier ? Il le voit surtout à base d’écoute de son environnement humain.

« Si la cuisine est affaire d’exigence et de produits de qualité, elle est aussi synonyme de créativité, de partage et d’amour de ceux qui vont la goûter », précise ce quadragénaire qui apprécie la richesse des terroirs régionaux. « Là, il faut créer de la complicité avec les fournisseurs en privilégiant les circuits courts, ce qui permet de mieux connaître chaque produit et donc de les travailler avec encore plus de bonheur. »

Si aujourd’hui, il lui apparaît plus difficile de comprendre les codes de conduite de la clientèle, il sait que savoir s’adapter, sans renoncer aux fondamentaux culinaires, est une nécessité pour que l’assiette apporte de l’émotion. Chez Troisgros et Goumard Prunier, il a appris à concrétiser la notion de service. « Être dans la salle s’impose ; c’est là que tout se comprend, car l’écoute du client est primordiale », confie Fabrice. Tonique, généreux et soucieux des autres, ce chef a aussi l’esprit d’engagement et de solidarité. Organiser des opérations au profit des sans-abri et des enfants cancéreux, partager sa passion avec des lycéens et étudiants, chercher à ce que les commerces de sa rue vivent en phase avec les résidents, traduisent sa volonté de donner du temps à son arrondissement qui lui apporte beaucoup depuis quinze ans. Sa vision de la cuisine et son souci d’être utile donne envie de sourire. Quoi de mieux pour celui qui a créé, il y a bientôt six ans, l’association à but humanitaire “Envie d’un sourire” ?

Pratique Contact : 04.78.37.45.02 ou 68, rue de la Charité (Lyon 2e ).

La cuisine est aussi synonyme de créativité, de partage et d’amour de ceux qui vont la goûter.

Fabrice Bonnot

La soupe redevient à la mode

/ Photo Michel NIELLY
/ Photo Michel NIELLY

Créateur et organisateur de l’opération “Soupes en scène”, au profit du Foyer Notre-Dame des Sans-abri, le chef Fabrice Bonnot a consacré son dernier livre aux recettes de soupes. « Mets par excellence de convivialité, de partage et de réconfort, la soupe se réinvente au point d’être consommée en entrée, en plat principal et en dessert » affirme le chef cuisinier. Les Lyonnais qui viennent les goûter l’hiver lors de son festival des soupes, place de la République, le savent.

Vendu à 7,90 € l’exemplaire, Mes Soupes en Scène est un recueil de 40 recettes du chef Fabrice Bonnot. Le bénéfice des ventes sera intégralement versé à son association “Envie d’un sourire” qui participe, chaque année, au soutien des sans-abri et du centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard, via l’opération “On bûche pour eux”, prévue le 22 décembre, place de la République à Lyon.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?