CULTURE Thierry Suc, le Lyonnais qui concocte le succès des stars

Il est le manager de Mylène Farmer, et le producteur de Zazie, Daho, Calogero, Florence Foresti, Muriel Robin, ou Laurent Gerra. Son dernier coup : un spectacle écrit par Jean-Paul Gaultier.

Thierry Suc et sa société TS3 “produisent” les spectacles de Florence Foresti, Laurent Gerra, Calogero et bien d’autres. Un métier qui consiste à adapter le projet artistique aux réalités économiques. Quels décors, combien de musiciens, de techniciens pour quel type de salles ? En outre, Thierry Suc est le manager de Mylène Farmer, et à ce titre gère sa carrière, à tous les niveaux, sur scène mais aussi côté discographie.

Photo Nathalie DELEPINE
Photo Nathalie DELEPINE

Mylène Farmer, un spectacle unique et extraordinaire

Treize ans après Bercy, Mylène Farmer retrouve un spectacle exclusif, dans la “U Arena” de Nanterre. Six concerts qui devraient regrouper 240 000 spectateurs, venus de toute la France, puisqu’il n’y aura pas de concert en région. « Mylène et moi avons vu les Rolling Stones dans cette salle l’an passé et on a eu envie de construire quelque chose dans ce lieu, qui est absolument unique en Europe avec 40 000 places en intérieur. Mylène va pouvoir proposer un spectacle extraordinaire, comme elle seule sait les concocter », explique Thierry Suc.  

Photo Joël PHILIPPON
Photo Joël PHILIPPON

Florence Foresti, un spectacle de proximité

« Après Motherfucker et Madame , qui étaient des spectacles qui évoquaient la question de la femme, Florence a voulu revenir à un sujet plus large, et le faire dans la proximité. Pour l’instant, le spectacle se joue à Paris, au Paradis Latin, on n’a pas encore défini la tournée en région. Florence n’aime pas jouer trop souvent et trop longtemps un même spectacle, elle a besoin de garder un peu d’envie, de fraîcheur. Jouer sept fois dans la semaine, ça ne lui correspond pas. »

Photo Stéphane GUIOCHON
Photo Stéphane GUIOCHON

Laurent Gerra, la dernière à la Halle

Cette année encore, le Bressan termine sa tournée à Lyon, le 19 décembre à la Halle Tony-Garnier. Sur la scène où il avait fêté ses 50 ans, fin 2016. « Ensuite, il va retourner dans des très petits théâtres, pour jouer dans les villes où il n’y a pas de Zénith, là où il n’a pas joué depuis très longtemps. Il va aussi jouer à l’étranger. On revient tout juste du Liban, ça lui a beaucoup plu. »

Photo Joël PHILIPPON
Photo Joël PHILIPPON

Zazie, une tournée qui passera par Lyon

La chanteuse d’origine caladoise vient de publier son dixième album, Essenciel. « La tournée est calée, elle va être annoncée. Zazie va notamment jouer dans les festivals. La tournée passera cet été par Lyon », explique le producteur. On peut donc raisonnablement penser que Zazie figurera sur l’affiche 2019 des Nuits de Fourvière…

Photo Michel TAFFIN
Photo Michel TAFFIN

Calogero, le succès de sa vie

« C’est la plus belle tournée de sa vie. On en est à plus de 600 000 spectateurs. On termine en février à Lille. Depuis deux albums, Calogero a pris une place particulière sur la scène française. Peut-être celle que Jean-Jacques Goldman a laissée. Sur scène, on a développé de gros spectacles, et les gens le suivent pour ça aussi. Les gens en ont pour leur argent. Je dis souvent que je n’ai pas de problème avec le prix des places, qui sont parfois chères, si c’est justifié. Et dans le cas de Calo, c’est vraiment le cas… »

Photo AFP - Loïc VENANCE
Photo AFP - Loïc VENANCE

Jean-Paul Gaultier : « Il raconte sa vie et la nôtre »

Le couturier a mis en scène sa propre vie dans son Fashion Freak Show , aux Folies Bergères de Paris, jusqu’en mars 2019. « Je le connaissais un peu, et il m’a proposé ce projet il y a trois ans. C’est un spectacle sur “les années Gaultier”, de 1975 à aujourd’hui. En fait, sa vie c’est la nôtre, on retrouve la musique que l’on a écoutée, les vêtements que l’on a portés ou admirés, et les questions de sociétés qui ont traversé ces années… Le spectacle ne va pas tourner en région, mais il va faire le tour des grandes capitales, en Europe, en Asie, aux États-Unis…

Bio express

Photo André D.
Photo André D.

Natif d’Oullins et diplômé d’une école de commerce stéphanoise, Thierry Suc a commencé sa carrière à Lyon, en 1982, avec notamment un Jean-Jacques Goldman encore peu connu.
Après être monté à Paris, il produit désormais les plus grosses stars françaises, parmi lesquelles beaucoup de Rhônalpins.

Propos recueillis par Thierry MEISSIREL

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?