LYON Brahim Zaibat: « Sous les arcades de l’Opéra, j’ai appris à danser »

Le Broc' Bar, son fief lorsqu’il est à Lyon. Photo Laurence PONSONNET
Le Broc' Bar, son fief lorsqu’il est à Lyon. Photo Laurence PONSONNET

Brahim Zaibat partage son existence entre Paris et Lyon où la danse est entrée dans sa vie sous les arcades de l’Opéra. Rencontre.

Danseur de Break dance, champion du monde au Battle of the Year en 2003, champion d’Europe en duo en 2004, la carrière de Brahim Zaibat décolle lorsqu’il danse au côté de Madonna (il a été le compagnon de la star et reste son ami). Depuis, il a participé à de nombreux projets et créé l’école de danse Pleyel City Beast, à Saint-Ouen.

Dans quel quartier avez-vous grandi et quel est votre premier souvenir lyonnais ?

« J’ai d’abord vécu à La Duchère puis à Mermoz. J’adorais le football et je passais le plus clair de mon temps au stade de la Duchère. Quand les grands du quartier sont passés à Graines de star, on a voulu faire comme eux avec les copains et ma mère m’a inscrit au cours de Break dance à la MJC de La Duchère.»

Avez-vous des quartiers que vous préférez à d’autres ?

« Mermoz, j’y ai tant de souvenirs. La place Latarjet et ses commerces, le collège Victor-Grignard où j’ai étudié, la place du marché. C’est là que je retrouve tous mes amis d’enfance.

Les Terreaux, avec l’Opéra tout proche, où j’allais m’entraîner chaque jour. C’est sous ses arcades que j’ai vraiment appris à danser dès l’âge de 12 ans jusqu’à mon départ en Allemagne, huit ans plus tard. »

Quels sont vos bons plans shopping ?

« Je ne suis pas un adepte du shopping. Comme je voyage beaucoup, j’achète parfois dans les boutiques duty-free. »

Et en matière de gastronomie ?

« Le bouchon Chez Hugon , rue Pizay, emblématique de la cuisine lyonnaise. Je connais la patronne Arlette depuis que je suis né, elle est un peu ma grand-mère d’adoption. Le fast-food libanais le Squale aux Terreaux. Je revois souvent Hassan qui nous offrait à manger entre deux entraînements lorsqu’avec ma bande d’amis, nous n’étions pas bien riches. Le restaurant J’aime chaud à Vénissieux pour ses formules gourmandes. Le Balmoral , une excellente pizzeria. Chez Lucien à la Croix-Rousse pour sa cuisine généreuse. Christian Têtedoie à l’Antiquaille. Et je vais souvent aux Halles. »

Quels sont pour vous les lieux culturels incontournables à Lyon ?

« L’Institut Lumière. Après le tournage du film Let’s dance qui sortira au printemps où j’ai le rôle du chorégraphe, je compte assister au prochain Festival Lumière. Le Groupama Stadium à Décines où je vais souvent voir jouer mon ami Nabil Fekir. »

Pouvez-vous nous confier votre rituel à Lyon ?

« Dès que j’arrive de Paris par le TGV, je vais voir mes amis Stéphane et Marie du Broc' Bar , rue Lanterne. Puis je rends visite à ma mère qui habite toujours à Mermoz. »

Pratique Instagram : Brahim Zaibat

Dès que j’arrive, je vais voir mes amis Stéphane et Marie du Broc' Bar

Brahim Zaibat, Danseur professionnel

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?