Environnement Stop aux mégots par terre, le concept fédère toujours plus de commerçants

Le Paddock, obtient le Cendrier d’Or dans la catégorie Terrasse saisonnière sur stationnement.  Photo Éric BAULE
Le Paddock, obtient le Cendrier d’Or dans la catégorie Terrasse saisonnière sur stationnement.  Photo Éric BAULE

Depuis que le 6e a dit oui à la propreté et aux mégots dans les cendriers, l’opération Cendriers d’Or, initiée en 2013 a fait des émules. Restaurants et cafés jouent le jeu et offrent des alternatives au caniveau. Les meilleurs ont été récompensés.

Cendrier d’Or, catégorie Terrasse permanente

Au rendez-vous des amis , 249, cours Lafayette.

C’est le rendez-vous des amis depuis 1969, date de la création de l’établissement. Aujourd’hui, Céline Castillejos est associée à Emmanuel Faucon. Céline, seize ans dans la restauration, manage une équipe de neuf personnes avec quatre filles en salle.

« Nous sommes sensibilisées à la propreté générale bien sûr et au souci des mégots… Cela fait partie de notre métier. Les clients jettent bien moins par terre leurs mégots dès que l’on met des cendriers, évidemment.

La terrasse est notre vitrine et nous la mettons en valeur. Nous sommes heureux et fiers d’avoir participé à la vie de quartier et d’avoir gagné cette année le Cendrier d’Or. »

Cendrier d’argent, catégorie Terrasse permanente

Boulangerie-pâtisserie Popy , 71, rue Garibaldi.

Fabrice et Myriam Popy tiennent leur boulangerie-pâtisserie depuis douze ans dans le 6e. Il participe à l’événement les Cendriers d’Or depuis la première édition.

« Nous mettons en avant la terrasse, nous la fleurissons, notre devanture est propre et nous nous attachons à transmettre le message auprès de nos clients fumeurs.

C’est tellement naturel pour nous que nous sommes fiers de recevoir le prix du Cendrier d’argent », dit Fabrice qui précise qu’il est le seul à utiliser une farine Label rouge dans le Rhône !

Cendrier d’Or, catégorie Terrasse saisonnière sur stationnement

Le Paddock , 78, rue Boileau.

Le Paddock, est tenu par Mustapha Hamza depuis dix-sept ans. Affirmer qu’il apprécie le quartier est peu dire ! Ce qu’il regrette cependant, c’est le manque d’arbre. C’est la première fois qu’il participe au concours les Cendriers d’Or, car c’est la première fois qu’il a la possibilité de monter une terrasse sur les places de stationnement. « Je suis très maniaque sur l’ordre et la propreté, je suis donc très sensible de ne pas jeter les mégots par terre ! On devrait tous être conscients de ce fléau de pollution », précise Mustapha. « Il ne mégote pas avec ça, dit une cliente avec humour qui l’a incité à participer. Il fleurit sa terrasse avec un grand raffinement et met des cendriers qui sont des coquilles de fruit de mer », ajoute-t-elle.

De notre correspondant Éric BAULE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?