Patrimoine Restauration XXL pour la grande porte de l’Hôtel-Dieu

Les portes situées quai Jules-Courmont sont en cours de restauration. Cette entrée sera rouverte  en mai-juin 2019. Elle sera, précisent les services d’Eiffage qui portent le projet, l’une des sept entrées  du Grand Hôtel-Dieu.  Photo Joël PHILIPPON
Les portes situées quai Jules-Courmont sont en cours de restauration. Cette entrée sera rouverte en mai-juin 2019. Elle sera, précisent les services d’Eiffage qui portent le projet, l’une des sept entrées du Grand Hôtel-Dieu. Photo Joël PHILIPPON
Luc Vaganay, l’un des ébénistes qui, à l’aide d’un petit ciseau à bois, élimine la peinture et la crasse.  Photo Joël PHILIPPON
Luc Vaganay, l’un des ébénistes qui, à l’aide d’un petit ciseau à bois, élimine la peinture et la crasse. Photo Joël PHILIPPON
Le dôme des quatres-rangs. dans le Grand Hôtel Dieu à Lyon.  Photo Joel PHILIPPON
Le dôme des quatres-rangs. dans le Grand Hôtel Dieu à Lyon. Photo Joel PHILIPPON
Ici avec une rampe de montée d'escalier restaurée dans le Grand Hôtel Dieu. Luc Vaganay ébéniste restaurateur chargé de la restauration des portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu.  Photo Joel PHILIPPON
Ici avec une rampe de montée d'escalier restaurée dans le Grand Hôtel Dieu. Luc Vaganay ébéniste restaurateur chargé de la restauration des portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu. Photo Joel PHILIPPON
Luc Vaganay ébéniste restaurateur chargé de la restauration des portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu.  Photo Joel PHILIPPON
Luc Vaganay ébéniste restaurateur chargé de la restauration des portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu. Photo Joel PHILIPPON
Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON
Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment. Photo Joel PHILIPPON
Photo Joël PHILIPPON
Photo Joël PHILIPPON
La façade du Grand Hôtel Dieu. Photo Joel PHILIPPON
La façade du Grand Hôtel Dieu. Photo Joel PHILIPPON
Les portes situées quai Jules-Courmont sont en cours de restauration. Cette entrée sera rouverte en mai-juin 2019. Elle sera, précisent les services d’Eiffage qui portent le projet, l’une des sept entrées du Grand Hôtel-Dieu.  Photo Joël PHILIPPON
Les portes situées quai Jules-Courmont sont en cours de restauration. Cette entrée sera rouverte en mai-juin 2019. Elle sera, précisent les services d’Eiffage qui portent le projet, l’une des sept entrées du Grand Hôtel-Dieu. Photo Joël PHILIPPON
Les travaux dans les coursives du Grand Hôtel dieu.  Photo Joel PHILIPPON
Les travaux dans les coursives du Grand Hôtel dieu. Photo Joel PHILIPPON
Ici le hall d'entrée du futur Hôtel 5 étoiles. Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON
Ici le hall d'entrée du futur Hôtel 5 étoiles. Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment. Photo Joel PHILIPPON
Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON
Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment. Photo Joel PHILIPPON
Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON
Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment. Photo Joel PHILIPPON
Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON
Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment. Photo Joel PHILIPPON
Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON
Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment. Photo Joel PHILIPPON
La façade du Grand Hôtel Dieu quai Jules Courmont à Lyon.  Photo Joel PHILIPPON
La façade du Grand Hôtel Dieu quai Jules Courmont à Lyon. Photo Joel PHILIPPON
Les portes situées quai Jules-Courmont sont en cours de restauration. Cette entrée sera rouverte  en mai-juin 2019. Elle sera, précisent les services d’Eiffage qui portent le projet, l’une des sept entrées  du Grand Hôtel-Dieu.  Photo Joël PHILIPPON Luc Vaganay, l’un des ébénistes qui, à l’aide d’un petit ciseau à bois, élimine la peinture et la crasse.  Photo Joël PHILIPPON Le dôme des quatres-rangs. dans le Grand Hôtel Dieu à Lyon.  Photo Joel PHILIPPON Ici avec une rampe de montée d'escalier restaurée dans le Grand Hôtel Dieu. Luc Vaganay ébéniste restaurateur chargé de la restauration des portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu.  Photo Joel PHILIPPON Luc Vaganay ébéniste restaurateur chargé de la restauration des portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu.  Photo Joel PHILIPPON Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON Photo Joël PHILIPPON La façade du Grand Hôtel Dieu. Photo Joel PHILIPPON Les portes situées quai Jules-Courmont sont en cours de restauration. Cette entrée sera rouverte en mai-juin 2019. Elle sera, précisent les services d’Eiffage qui portent le projet, l’une des sept entrées du Grand Hôtel-Dieu.  Photo Joël PHILIPPON Les travaux dans les coursives du Grand Hôtel dieu.  Photo Joel PHILIPPON Ici le hall d'entrée du futur Hôtel 5 étoiles. Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON Les portes Soufflot du Grand Hôtel Dieu, entrée principale historique quai Jules Courmont du bâtiment.  Photo Joel PHILIPPON La façade du Grand Hôtel Dieu quai Jules Courmont à Lyon.  Photo Joel PHILIPPON

Les portes monumentales situées sous le Grand Dôme de l’Hôtel-Dieu imaginées par Soufflot sont en train d’être rénovées. À la manœuvre, deux équipes d’ébénistes s’emploient à leur redonner des couleurs.

Rénover les lourdes portes de l’Hôtel-Dieu, c’est s’attaquer à un ouvrage gigantesque, dont la hauteur dépasse les six mètres. Installées il y a plus de 300 ans quai Jules-Courmont, elles sont en noyer et ont été dessinées par l’architecte Soufflot. Retenues pour leur savoir-faire qu’elles ont mises en commun, deux équipes d’ébénistes, lyonnaise et vaudoise, sont à la manœuvre. Un ferronnier, l’atelier Thomas Vitraux est lui chargé de revoir le système de serrurerie.

Ils sont sur le chantier depuis trois semaines. Leur première tâche, décaper le bois, ôter les couches de peinture et de crasse qui s’y sont accumulées. « L’opération est minutieuse », explique William, l’un des artisans de l’atelier Vaganay.

Les portes resteront ouvertes

C’est avec beaucoup de patience qu’ils ont dû chauffer l’ancienne peinture pour la décoller. Petits ciseaux à bois et grattoirs sont utilisés pour nettoyer, centimètre par centimètre, le bois sculpté ou non. Les trous et les imperfections sont bouchés. Quelques éléments ou pièces de sculpture cassés ou manquants sont refaits à l’identique. Les sous-bassements d’origine, sans doute endommagés et qui avaient été remplacés au XIXe  siècle, ont été démontés. « Un nouveau sous-bassement en parqueterie a été fabriqué, précise Guiffrey de Vaublanc, car nous n’avons pas retrouvé l’ouvrage d’origine. »

Puis, il restera la finition. Certes, ces hautes portes sont appelées à rester ouvertes en permanence et du coup, la phase de restauration ne sera pas très visible. Alors, il faudra s’approcher davantage, pour distinguer les belles ferronneries et les bois sculptés.

Une chose néanmoins ne devrait pas échapper au regard. Car, pour la touche finale, les artisans et les architectes de l’agence RL & A, dont Didier Repellin, travaillent sur le thème de la couleur. « À l’origine, disent Luc Vaganay et Guiffrey de Vaublanc, les grandes portes étaient peintes en vert ». Ils ont retrouvé quelques traces, effacées aux XIXe et XXe  siècle. La réflexion en cours, porte sur le choix de la couleur finale qui oscillerait entre le bleu et le vert. Certains optent pour le vert… Réponse en début d’année 2019, lorsque les ébénistes appliqueront la dernière couche de peinture.

Aline DURET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?