LOISIRS A Villeurbanne, “Femini’T” libère le langage corporel de la femme

La meneuse de revue, Ophélie Carré.  Photo Bernard JADOT
La meneuse de revue, Ophélie Carré. Photo Bernard JADOT

Lorsque l’on assiste à un show d’effeuillage burlesque managé par Ophélie Carré, il est bien difficile d’imaginer que nombre des artistes, qui évoluent en très petite tenue sur scène, sont des femmes qui ont des difficultés avec leur corps, avec la féminité. « L’effeuillage burlesque est une façon d’oser, de se démontrer que l’on peut, un challenge, un pari avec soi-même. En plus, c’est beau, c’est ludique… Les femmes, quand elles l’ont décidé, savent sauter à pieds joints sur leurs limites et leurs blocages », dit Ophélie Carré.

Lorsque la jeune Villeurbannaise a ouvert “Femini’T”, il y a trois ans, elle n’imaginait pas qu’aujourd’hui, cela concernerait, à l’année, plus de 300 femmes de tous âges.

Chaque demande est différente et chaque réponse est adaptée. Marcher avec élégance et avec des talons aiguilles, se maquiller, bouger, accepter, oser, séduire, s’effeuiller, profiter de tous ces instants… « Il n’est jamais trop tard pour apprendre ou réapprendre », explique la jeune femme.

« Tout est parti du corps. De nombreuses femmes ne sont pas à l’aise avec leur corps et alors avec leur féminité, leur sensualité et leur sexualité. J’ai eu envie de les aider à s’épanouir en tant que femme, à trouver avec elles, les recettes qui vont supprimer les blocages. Chacune a son histoire, son éducation, ses limites, ses démons, ses représentations », poursuit la danseuse expérimenté.

Plusieurs étapes pour arriver au résultat final

Pour arriver à ses fins, la jeune femme a quatre cordes à son arc : les entretiens en tête à tête, une forme de coaching. Ensuite, la sexo-thérapie, l’effeuillage burlesque, et enfin, des ateliers d’écriture érotique avec un professionnel. Ateliers pour une huitaine de participantes qui devraient se terminer par l’édition d’un recueil de nouvelles.

Pratique : Stage d’effeuillage, dimanche 25 novembre, stage de danse sexy, le 2 décembre, première séance atelier d’écriture érotique, le 8 décembre., spectacle d’effeuillage, le 12 décembre à la MJC Lyon-Montplaisir. Pour tous renseignements, www.effeuillage-ophelie.com. Tél. 06.08.96.71.06

Qui est Ophélie Carré?

Ophélie Carré a tout juste 30 ans. Photo Bernard JADOT
Ophélie Carré a tout juste 30 ans. Photo Bernard JADOT

Après une carrière accomplie de danseuse, des études de psychologie et des diplômes en art-thérapie ainsi qu’en sexo-thérapie, elle a décidé d’ouvrir le cabinet Fémini’T, rue Montgolfier, dans le quartier Flachet, à Villeurbanne.

Un cabinet qui n’ouvre ses portes qu’aux femmes, avec pour objectif de découvrir ou de redécouvrir leur féminité. Une aide à l’épanouissement et au bien-être.

De notre correspondant local, Bernard JADOT

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?