Lyon 5e Aménagement de la place Varillon : moins de voitures et plus de végétal

Le projet dessiné par les architectes-paysagistes de l’atelier Anne-Gardoni.  Photo Métropole de Lyon
Le projet dessiné par les architectes-paysagistes de l’atelier Anne-Gardoni. Photo Métropole de Lyon

Située le long de la rue de Trion, la place Varillon va être entièrement réaménagée. Le projet a été présenté aux habitants.

C’est un débat qui s’ouvre à chaque réaménagement d’espace public ou presque. À chaque projet, il est question d’embellir et de partager l’espace entre tous les modes de déplacement. Et là ça coince, car l’idée développée par la Métropole de Lyon suppose souvent une réduction de la part de la voiture ou comme ici, place Varillon, une diminution du nombre des places de stationnement.

C’est bien un changement en profondeur qui est proposé sur cette place-carrefour, où se retrouvent les accès au funiculaire et à la colline de Fourvière et qui se trouve, pour l’instant, dissimulé derrière un imposant massif, le long de la rue de Trion. La collectivité entend y investir quelque deux millions d’euros, avec un début de travaux programmé à l’été 2019.

Des places en moins

« Huit places de stationnement en moins sur la place, c’est vraiment embêtant », dit l’un des commerçants, lors de la réunion publique organisée sur le sujet. Car elles servent à nos clients. » Beaucoup de participants acquiescent. « Ce projet, il est difficile d’être contre, mais il reste le problème de stationnement », assure l’un des participants.

« Moins d’usage de la voiture, c’est la tendance. La voiture doit partager l’espace avec d’autres moyens de transport, il faut avoir cela en tête », indique Michel Le Faou, vice-président de la Métropole de Lyon, en charge de l’Aménagement urbain. Un choix, dit-il, qui vise « à réduire la pollution ».

Lutter contre la chaleur

Certains pointent du doigt la difficulté d’entretenir les espaces paysagers. « On végétalise », c’est aussi la tendance, admet l’élu métropolitain. Dans la plupart des aménagements, la part du végétal est renforcée quand on peut, pour répondre à une attente, pour lutter aussi contre la chaleur.

Et les vélos ?

Des arceaux vélos vont être installés tout à côté du funiculaire, proposant aux cyclistes une trentaine de places.

Le projet

➤  L’idée est de proposer une vraie place, vivante, accessible, puis de réorganiser et de sécuriser les mobilités.

➤  Des arbres de hautes tiges et de nouvelles palettes végétales d’inspiration méditerranéenne remplaceront les anciennes plantations.

➤  Le revêtement au sol sera changé, les aménageurs ont opté pour une pierre calcaire que l’on retrouve sur Fourvière, avance Anne Gardoni, architecte paysagiste en charge des travaux.

La livraison de l’espace est prévue en mars 2020.

➤  L’objectif, indique l’adjointe au maire du 5e , Céline Faurie-Gauthier, « n’est pas de faire un espace décoration, ces places doivent être vivantes ». Parmi les usages possibles, de petits marchés, des vide-greniers et davantage d’espaces pour des terrasses de café.

Aline DURET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?