HISTOIRE Le lycée Ampère a 500 ans, c’est le plus vieux lycée de Lyon

Un énorme bâtiment de part et d’autre de la chapelle de la Trinité.  Photo Michel NIELLY
Un énorme bâtiment de part et d’autre de la chapelle de la Trinité. Photo Michel NIELLY

Le lycée Ampère fête à partir de ce lundi ses 500 ans. De très nombreuses personnalités sont passées sur les bancs de cet établissement.

C’est au débouché de la rue Neuve que naît en 1519 dans des granges un premier établissement d’éducation, fondé par la confrérie de la Trinité et régi par elle pendant huit ans. Le Consulat de Lyon prend la relève en gérant ce collège de la Trinité, devenu public et municipal, jusqu’en 1565 où les Jésuites en deviennent propriétaires. L’appellation Grand Collège est alors utilisée.

Puis en 1762, le Parlement supprimant les congrégations religieuses, le collège revient à la ville qui le déclare mixte et en confie l’enseignement aux Oratoriens, jusqu’en 1792. Occupé par les troupes de la Convention, il abrite ensuite une École centrale qui est transformée en lycée impérial en 1802, après la Consulte de Lyon en la chapelle de la Trinité où Bonaparte est nommé président de la République italienne. Il sera Collège Royal sous la Restauration et jusqu’à la Révolution de 1848. Puis devenu lycée de Lyon, alors qu’on lui a annexé trois ans plus tôt un établissement appelé le collège Saint-Rambert, il prend, en 1888, l’appellation Ampère qui y fut professeur de physique et de sciences, en 1803.

En 1904, un nouvel établissement lui est adjoint dans le 3e  arrondissement, dénommé Ampère-Saxe. Enfin, il faut attendre 1914 pour qu’il cesse d’être le seul établissement public d’enseignement secondaire à Lyon, avec la création du lycée du Parc.

De notre correspondant Michel NIELLY

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?