Politique Croix-Rousse : la première adjointe de David Kimelfeld lâche l’éponge

Anne Mignotte ici avec David Kimelfeld.   Photo d’archives Alain-Charles FABRE
Anne Mignotte ici avec David Kimelfeld. Photo d’archives Alain-Charles FABRE

Effet collatéral du retour de Gérard Collomb : Anne Mignotte a annoncé quitter l’exécutif de la mairie du 4e  arrondissement. Le conseiller délégué à la Jeunesse, Abdelkader Selmi est sur la même ligne.

C’est par un communiqué commun qu’Anne Mignotte et Abdlekader Selmi ont fait part de leur départ de l’exécutif de la mairie du 4e  arrondissement.

«Il n’y a pas de conflit de personnes»

S’ils resteront tous deux élus, ils perdront, à l’occasion d’un prochain vote du conseil d’arrondissement, la qualité d’adjointe en charge des aménagements publics et de la coordination de la démocratie participative pour la première et celle de conseiller délégué à la jeunesse et aux solidarités pour le second. « Nous nous étions engagés pour porter les idées de gauche, de solidarité et d’écologie, […] mais, dernièrement, les arbitrages de David Kimelfeld ne correspondent pas à nos orientations politiques », expliquent les deux élus. S’ils précisent « apprécier les qualités humaines de David Kimelfeld », ils estiment que leurs « divergences politiques » avec le maire, « connues dès le début, se sont accentuées par son soutien à Emmanuel Macron alors qu’[ils faisaient] campagne pour Benoît Hamon à la présidentielle ».

Si le feu couvait depuis plusieurs mois, le « retour de Gérard Collomb n’a fait que renforcer [leur] choix ». « Son passage au ministère de l’Intérieur a révélé une orientation très à droite », de sorte qu’Anne Mignotte et Abdelkader Selmi ne « peuvent rester dans une majorité dirigée par Gérard Collomb ».

« Il n’y a pas de conflit de personnes », note pour sa part David Kimelfeld. « Tout cela se passe de manière intelligente et dans une ambiance bienveillante », considère l’élu, lequel tient même à saluer le travail de sa première adjointe à la mairie : « Je reste persuadé qu’on peut continuer à travailler ensemble, comme nous le faisons d’ailleurs avec l’opposition », ajoute le maire de la Croix-Rousse. Anne Mignotte compte bien « continuer de porter la voix des Croix-Roussiens, au conseil du 4e  arrondissement ». Celles, de ceux « qui sont trop souvent oubliés ou mis de côté tels que les usagers de l’espace public non motorisés, les personnes en difficultés sociales, ou trop jeunes ou trop âgées… », relève Abdelkader Selmi.

S. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?