Urbanisme Le groupe scolaire Julien-Duret ouvrira plus tôt que prévu dans le 8e arrondissement de Lyon

Place Julien-Duret, le futur groupe scolaire comportera 18 classes (maternelles et élémentaires) un gymnase et un restaurant. Photo Joel PHILIPPON
Place Julien-Duret, le futur groupe scolaire comportera 18 classes (maternelles et élémentaires) un gymnase et un restaurant. Photo Joel PHILIPPON

Financé par les Projets urbains partenariaux (PUP) Saint-Vincent-de-Paul et Patay, le groupe scolaire Julien-Duret sera construit selon les procédés de filières sèches et ouvrira dès la rentrée 2020.

Le PUP de Saint-Vincent- de-Paul, sur une surface plancher de 40.000 m², ressemble à s’y méprendre au PUP Berliet. Sur cette ancienne friche, au cœur du quartier Grand-Trou-Moulin-à-Vent, il est question de développer une mixité de logements neufs avec une résidence de personnes âgées, une résidence d’étudiants et d’ouvrir un groupe scolaire de dix-huit classes, un gymnase et un restaurant.

« L’école sera livrée plus vite que l’arrivée des habitants en 2020 ! », ironise Michel Le Faou, vice-président à la Métropole chargé de l’Urbanisme en réponse aux propos de l’opposition Les Républicains, qui trouve que dans le 8e arrondissement, c’est l’inverse.

Les 217 logements (accession classique, intermédiaire, conventionnés) et 88 chambres d’étudiants seront livrés dans la foulée.

Les élus, qui ont voté au conseil municipal de juillet la construction du groupe scolaire Julien-Duret (place Duret), veulent faire vite, pour enrayer la venue de 1000 habitants par an et désengorger l’école Philippe-Delorme. Avec une maîtrise d’œuvre assurée par les architectes de la direction de la construction, cette école va faire l’objet de procédés constructifs innovants, émanant des filières sèches telles que le bois, l’acier et le béton. « Entre les deux PUP, on récupère 8 millions d’euros sur les 13 millions d'euros que coûte l’école », se félicite Michel Le Faou. « Quatre regroupements ont été retenus et on sera fixé en fin d’année, ajoute-t-il. L’avantage c’est que le montage est réalisé en usine, ce qui a moins d’impact sur le chantier en termes de nuisances avec un assemblage sur site. On pourra également procéder à une extension ou envisager un déplacement. »

Un procédé rapide qui rappelle celui du collège Paul-Cazeneuve, le premier érigé à Lyon en 218 modulaires en un an.

Repères

PUP Saint-Vincent-de-Paul

 

Juin 2018 : lancement phase de consultation en marché public.

Fin 2018 : choix parmi 4 groupements d’entreprises

1er trimestre 2019 : dépôt du permis de construire

Courant 2019 : la clinique Saint-Vincent-de-Paul déménage de la route de Vienne pour un bâtiment neuf au Vinatier (Bron)

Mai 2919 -juillet 2020 : travaux.

Montant estimatif : 13 M€ hors foncier.

217 logements et 88 chambres d’étudiants. Sur les 18 classes (maternelles et élémentaires), 14 seront financées par le PUP Saint-Vincent-de-Paul et 4 par le PUP Patay.

 

PUP Patay

Rue Audibert et Lavirotte

Courant 2019  : dépôt du permis de construire

Fin 2019 : début des travaux

420 logements et 100 chambres d’étudiants

Nadine MICHOLIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?