Loisirs Ils sont jeunes et jouent au bridge 

Les inscriptions sont ouvertes toute l’année pour faire partie du club. Certains membres actifs de plus de 40 ans viennent entraîner les jeunes. / Photo Amandine EYMES
Les inscriptions sont ouvertes toute l’année pour faire partie du club. Certains membres actifs de plus de 40 ans viennent entraîner les jeunes. / Photo Amandine EYMES

Souvent perçu comme une discipline de seniors, le bridge attire aussi les jeunes. « Dans l’esprit des gens, ça fait maison de retraite », avouent Damien Levêque et Dimitri Leclercq, du Quai lyonnais des jeunes bridgeurs. Une image qui n’a pas beaucoup évolué, alors que le nombre de bridgeurs en France s’élève à plus d’un million. Dans les beaux locaux, place Bellecour, règne un silence quasi absolu. Quatre jeunes se disputent une partie, cartes en main. Cette année, ils sont près de 100 à être inscrits au club pour la rentrée.

Intervenants dans huit lycées lyonnais chaque semaine

Ils ont entre 12 et 25 ans et se réunissent tous les vendredis soir pour jouer : « L’âme du club, c’est vraiment de se réunir entre jeunes et jouer sans compétition », expliquent Damien et Dimitri, vice-président et trésorier du club. Le bridge, ils l’ont apprivoisé avec les intervenants des ateliers découvertes proposés par la Fédération française, en 3e. « Après ça, on a joué tous les midis, ça rendait la pause déjeuner conviviale ». Aujourd’hui, les intervenants, ce sont eux. Ils vont à la rencontre des collégiens dans huit collèges à Lyon afin de les initier au bridge. Le but ? Transmettre leur passion aux nouvelles générations et rajeunir l’image du jeu. « Nous voulons prouver que nous sommes un club dynamique. Et que le bridge n’a rien de vieillot », se réjouit Damien Levêque.

Un véritable sport de l’esprit

Pour nos deux Lyonnais, le bridge est un sport comme les autres. « On fait de grosses compétitions, on évolue », raconte Dimitri Leclercq.

Et c’est même bien plus qu’un sport, c’est un « sport de l’esprit qui développe les capacités d’analyse, de synthèse, de stratégie, de mémoire, de concentration ». Après avoir brillé lors des championnats du monde à Lyon en 2017, le Quai des jeunes bridgeurs lyonnais croit plus que jamais au développement de la jeunesse du club. Dimitri et Damien souhaitent atteindre 275 inscrits à l’horizon 2021.

> Quai lyonnais des jeunes bridgeurs, site Internet : www.qljb.fr

Amandine EYMES

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?