rhône - économie Métro B : Lorrains et Suisses décrochent le gros lot

La future station de métro Oullins-Centre.  Photo ©MELYES - Atelier Schall - AZC - Alstom
La future station de métro Oullins-Centre. Photo ©MELYES - Atelier Schall - AZC - Alstom

Deux entreprises de construction française et suisse ont gagné un contrat de 138 millions d’euros pour prolonger la ligne B du métro de Lyon.

Le lot attribué au groupement franco-suisse comprend un tunnel long d’environ 2,4 kilomètres, une nouvelle station de métro à Oullins-Centre ainsi que le puits d’attaque à Saint-Genis-Laval. Le tunnel, qui sera percé par un tunnelier, présentera un diamètre d’environ 8,5 mètres. Il raccordera, à partir de 2023, la ligne du métro B à deux nouvelles stations, la station Oullins-Centre et la station Saint-Genis-Laval/Hôpitaux-Sud, selon les informations communiquées mardi par la société suisse Implenia.

Un volet emploi

Les travaux débuteront à l’automne 2018 et dureront environ quatre ans et demi. « C’est notamment grâce à la collaboration intensive de l’expertise suisse et française qu’Implenia a remporté ce marché. Le groupement s’engage à participer au programme de promotion de l’emploi et de l’insertion » mis en place par le Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise (Sytral).

L’entreprise suisse, basée près de Zurich, emploie quelque 10 000 personnes en Europe et a généré en 2017 un chiffre d’affaires d’environ 3,9 milliards de francs suisses. Elle est le leader de la construction et des services de construction en Suisse.

La société française de construction Demathieu Bard est basée en Lorraine. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 1,33 milliard d’euros en 2017, essentiellement en France. Elle employait la même année 3 330 personnes.

Les deux nouvelles stations de la ligne B verront le bout du tunnel en juin 2023

Les travaux de prolongement de 2,5 km de la ligne B ont débuté cette année. Objectif, relier la station Gare d’Oullins aux Hôpitaux Lyon-Sud et créer deux stations supplémentaires : une nouvelle station intermédiaire “Oullins-Centre” sous la place Anatole-France et un nouveau terminus “Saint-Genis-Laval Hôpitaux Sud” » situé à Saint-Genis-Laval avec la création d’un pôle multimodal constitué d’un parc relais de 900 places et d’un pôle bus. Seize mois de travaux, de septembre 2018 à octobre 2019, seront nécessaires pour la construction du puits et des stations.

À cette date, aura lieu l’assemblage du tunnelier (trois mois) suivi du percement du tunnel (douze mois). En octobre 2020, le tunnelier sera démonté et évacué. Jusqu’en février 2021, le béton de remplissage sera mis en place (quatre à cinq mois) suivi de la pose des voies ferrées et des équipements (treize mois).

En mars 2022, viendront les aménagements de surface et notamment ceux des stations (neuf mois) avant les essais et marche à blanc des rames (treize mois). La mise en service aura lieu en juin 2023. La ligne B du métro sera automatisée à l’horizon 2020.

Frank VIART

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?