Cuisine Jean-Paul Pignol, l’incontournable de la gastronomie lyonnaise

Jean-Paul Pignol, un Lyonnais pur souche.  Photo Laurence PONSONNET
Jean-Paul Pignol, un Lyonnais pur souche.  Photo Laurence PONSONNET

Cet emblématique pâtissier traiteur, Meilleur ouvrier de France, compte plusieurs boutiques dans différents quartiers de Lyon et un laboratoire à Brignais. Il sera aussi présent à la Cité de la gastronomie au Grand-Hôtel-Dieu avec deux enseignes : la Maison du pâté croûte et une pâtisserie éponyme. Portrait chinois.

Si vous étiez un bâtiment, vous seriez ?

« La tour Ycone, de Jean Nouvel, dans le quartier de la Confluence. Sa façade en partie végétalisée et inclinée, dans divers tons de blanc, sera un objet architectural unique. »

Si vous étiez une fête ?

« La Fête des Lumière qui réveille la ville en attirant de nombreux touristes. Les réalisations artistiques se déclinent à tous les coins de rues. Une grande place est faite à l’imagination et à la créativité en cette période de fête, de la même manière que nous travaillons avec mon équipe sur les produits de fin d’année. »

Si vous étiez une rue ?

« La rue de la République. Anciennement rue Impériale, devenue rue de la République en 1878, elle constitue le lieu de passage obligé des Lyonnais et des touristes partis à la découverte du centre ville. Cette rue piétonne débute entre les magnifiques édifices de l’hôtel de ville et de l’opéra, longe le monument historique du Palais de la Bourse, la fontaine de Serge Boyer, pour se terminer à Bellecour, la plus belle place d’Europe. »

Si vous étiez une personnalité ?

« Charles Mérieux. J’avais une grande admiration pour cette personnalité hors du commun. Né rue Émile-Zola, où s’est construit une partie de l’histoire de ma famille avec l’achat d’une pâtisserie par mon père Vital, en 1954, ce médecin a consacré sa vie au développement de la fabrication de vaccins avec, pour rêve, de vacciner tous les enfants du monde. »

Si vous étiez un souvenir ?

« Le sommet du G7 en 1996. À cette occasion, j’ai fait 25 000 couverts à la Cité internationale, sous la houlette de Paul Bocuse, un phare de la gastronomie, mais avant tout un ami à qui je dois beaucoup. »

Si vous étiez un moyen de transport ?

« Les triporteurs qu’on voit dans la presqu’île. C’est écologique, original et ça fait penser aux vacances. »

Une spécialité gastronomique ?

« Le cervelas à la pistache, que je vends dans mes boutiques, accompagné de pommes vapeur fondantes. »

Une promenade ?

« Les rives de Saône, une promenade qui va de la Confluence à l’île Barbe. Au fil de cette balade poétique, c’est toute l’histoire de Lyon qui s’égrène. »

> www.pignol.fr 

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?