IMMOBILIER A Lyon, le prix de l’ancien ne connaît pas la crise

Photo d’illustrations Maxime JEGAT
Photo d’illustrations Maxime JEGAT

Le ralentissement de la hausse des prix de l’ancien se poursuit au niveau national. À Lyon, malgré un léger frein, la progression des prix dans l’ancien reste vive.

Le ralentissement de la hausse des prix des appartements anciens constaté dans la France entière depuis plusieurs mois s’accompagne d’une baisse parfois rapide des prix dans nombre de grandes villes.

Pour la première fois, Lyon connaît un léger frein. Mais le prix de l’immobilier ancien reste très élevé, d’après le baromètre LPI-SeLoger publié le 24 juillet (1).

Dans près de la moitié des villes de plus de 100 000 habitants, les prix signés baissent. Et dans les villes moyennes de province, celles qui comptent entre 60 000 et 100 000 habitants, la baisse des prix se constate dans 45 % d’entre elles. À l’origine de cette tendance baissière, « une demande budgétairement fragile et impactée par la suppression des aides personnelles », explique Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger.

La progression des prix reste vive à Lyon, Bordeaux ou Paris

À contrario, à Paris, Bordeaux ou encore Lyon dont l’attractivité ne faiblit pas et où se loger coûte cher, la demande, qui va croissant, fait que la « progression des prix reste vive ».

Dans son dernier baromètre, LPI-SeLoger annonce un m² à 4 852 € en moyenne pour les appartements anciens à Lyon.

En France, un appartement ancien coûte en moyenne 3 640 € du m². Au cours des trois derniers mois, la hausse des prix des appartements lyonnais est de 6,3 %.

Tous les chiffres du baromètre se basent sur les prix signés lors de transactions.

(1) Le baromètre LPI-SeLoger regroupe 13 acteurs de l’immobilier en France, sites d’immobilier, banque, promoteurs, organismes de crédit qui communiquent leurs données brutes. LPI est le premier observatoire des prix immobiliers du secteur privé en France.

Amandine EYMES

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?