Mobilité 4000 nouveaux Vélo’v sont en service

Ici dans la station Velo'v Einstein de la Doua à Villeurbanne. Photo Joel PHILIPPON
Ici dans la station Velo'v Einstein de la Doua à Villeurbanne. Photo Joel PHILIPPON
Les équipes sur le pont, encouragées par le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, David Kimelfeld, président de la Métropole et Georges Képénékian, maire de Lyon.  Photo Joël PHILIPPON
Les équipes sur le pont, encouragées par le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, David Kimelfeld, président de la Métropole et Georges Képénékian, maire de Lyon. Photo Joël PHILIPPON
Installation de 4000 nouveaux Velo'v à Villeurbanne et Lyon. Photo Joel PHILIPPON
Installation de 4000 nouveaux Velo'v à Villeurbanne et Lyon. Photo Joel PHILIPPON
Ici dans la station Velo'v Einstein de la Doua à Villeurbanne. Photo Joel PHILIPPON Les équipes sur le pont, encouragées par le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, David Kimelfeld, président de la Métropole et Georges Képénékian, maire de Lyon.  Photo Joël PHILIPPON Installation de 4000 nouveaux Velo'v à Villeurbanne et Lyon. Photo Joel PHILIPPON

La totalité du parc a été changée en l’espace d’une seule nuit. Une opération logistique de très grande envergure qu'ont menée la société JC Decaux et la Métropole de Lyon dans la nuit de mardi 17 à mercredi 18 juillet.

Une ligne plus épurée.  Photo Joël PHILIPPON
Une ligne plus épurée. Photo Joël PHILIPPON

Les nouveaux modèles de Vélo'v sont arrivés. En une nuit, 120 volontaires du groupe JC Decaux ont remplacé 4000 Vélo'v. Une prouesse logistique permise grâce aux quatre équipes constituées : une pour récupérer les anciens vélos, une autre pour les prendre en charge, une troisième avec 32 semi-remorques pour installer les nouveaux vélos et une dernière pour superviser et coordonner les opérations. 

Le nouveau Vélo’v plus léger de 2,3 kg

Les 4 000 Vélo’v de seconde génération qui remplacent leurs prédécesseurs sont entièrement nouveaux. Leur aspect est plus épuré, leur roue arrière plus visible, mais c’est surtout la baisse de leur poids que devraient remarquer dès ce mercredi leurs utilisateurs. Le nouveau Vélo’v qui est annoncé plus résistant maigrit dans le même temps de 2,3 kg, grâce au recours à l’aluminium, ce qui n’a rien d’anodin. Il pesait 25 kg auparavant

50 % des Vélo’v débloqués par smartphone

Son guidon accueille un support de smartphone. Il sera ainsi aisé de suivre les itinéraires qui seront intégrables dans l’application Vélo’v officiel.

L’ensemble du dispositif a aussi évolué avec des bornes dotées d’un grand écran tactile interactif et de prises USB pour recharger son smartphone.

Il ne sera à la rentrée plus obligatoire de passer par leur intermédiaire pour prendre un vélo. Les Vélo’v sont équipés d’un lecteur de carte sans contact pour les libérer. Il pourra lire aussi un ticket NFC qui sera disponible dans les bornes.

Depuis le 20 mai, il est d’ores et déjà possible de débloquer le Vélo’v de son choix, grâce à son smartphone et l’application Vélo’v officiel. L’utilisateur peut aussi noter son vélo et reçoit une notification de restitution correcte. Plus de 50 % des locations se font désormais par ce biais.

Vélo’v a treize ans

Le service Vélo’v, confié, à l’époque par la Communauté urbaine de Lyon, à JC Decaux est entré en service le 19 mai 2005. Il s’est déployé à une échelle unique alors en Europe avec ses 4 000 vélos et 348 stations implantées dans leur grande majorité à Lyon et Villeurbanne.

73 000 abonnés

Le nombre d’abonnés n’a cessé de croître. Il a atteint 60 238, dix ans après son lancement et est aujourd’hui de 73 000.

Vélo’v a été un formidable coup d’accélérateur à une pratique du vélo plus large dans l’agglomération. Le trafic des deux-roues depuis 2010 a augmenté de 15 % par an dans la Métropole. Selon les chiffres officiels, la part modale du vélo pour les trajets domicile-travail s’est hissée de 4,5 % à 5,5 % et les déplacements de plus d’un kilomètre sont plus nombreux. Ils représentaient 58 % du total en 2006 et sont passés à 75 % en 2015.

Nouveaux tarifs

La grille tarifaire a été revue à la hausse le 1er juin 2018. L’abonnement annuel est de 31 €, 16,50 € pour les 14-25 ans, 15 € pour les bénéficiaires du RSA (inchangé).

La première demi-heure (45 minutes avec certaines cartes dont Tecely) reste gratuite (97 % des trajets) et au-delà, la tarification s’applique à la minute : 0,05 € mn pour la 1re  demi-heure payante, 0,10 €/mn pour 2e  demi-heure payante et 0,15 €/mn au-delà.

F.S.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?