Villeurbanne L’Appart fitness se muscle avec le rachat de 60 clubs

Patrick Mazerot, fondateur du concept L’Appart fitness. Photo Stéphane GUIOCHON
Patrick Mazerot, fondateur du concept L’Appart fitness. Photo Stéphane GUIOCHON

Il y a quelques mois Patrick Mazerot, fondateur du groupe Fitnessea qui exploite à ce jour quarante-quatre fitness en franchise et sept en filiale, expliquait viser les soixante-quinze clubs d’ici à fin 2018.

C’est chose faite : il vient tout juste de racheter le groupe Nextalis, propriétaire des enseignes Amazonia, Gigagym et Wideclub, un groupe de fitness de soixante-sept clubs dont vingt en franchise.

Une acquisition qui lui permettrait d’entrer dans le top 5 des réseaux de fitness français avec cent vingt clubs dans l’Hexagone. Lesquels devraient, à terme, passer (en grande majorité) sous enseigne L’Appart fitness.

Amundi private equity funds entre au capital de L’Appart fitness

Une belle prise pour Patrick Mazerot, qui renforce ainsi sa présence dans les grandes métropoles françaises et peut ambitionner d’atteindre les 60 millions d’euros de chiffre d’affaires en consolidé pour 2018, avec désormais 250 collaborateurs.

Un tel développement a été rendu possible grâce à une deuxième levée de fonds du groupe Fitnessea (qui avait déjà fait entrer le fonds Audacia en 2015), qui vient d’accueillir dans le capital de la nouvelle holding Fintessea capital le fonds Amundi private equity funds.

« Le management et moi-même restons majoritaires mais cette nouvelle ouverture du capital va nous permettre de nous développer encore plus vite sur un marché où le taux de pénétration est de plus en plus important. Il y a actuellement 4 500 clubs de fitness en France, dont 1 500 sous enseigne ; on peut imaginer qu’il y en aura 6 500 à court-moyen terme », souligne Patrick Mazerot.

Franck BENSAID

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?