Société Elodie Bansard, une wedding planner pleine de pep’s

Elodie Bansard, wedding planner à Lyon et créatrice de l’agence Dday. Photo Marie-Christine PARRA
Elodie Bansard, wedding planner à Lyon et créatrice de l’agence Dday. Photo Marie-Christine PARRA

Vous l’avez peut-être découverte dans l’émission "Sept à huit" sur TF1 le 10 juin : en 2010, la jeune femme a créé Dday, une agence spécialisée dans l’organisation de mariages qui essaime partout en France.

« C’est une vocation ! Quand j’avais 14 ans, je suis allée à Porstmouth en Angleterre dans le cadre d’un échange linguistique. La mère de famille chez qui je logeais alors organisait des mariages. On a discuté et je n’ai jamais lâché mon idée », explique Elodie Bansard.

Il y aura les études pour rassurer la famille : fac entre Bordeaux et Angers avec, au bout, une maîtrise de droit public. Mais son temps libre, ses week-ends, Elodie les passe aux quatre  coins de la France en suivant des stages auprès de professionnels du mariage.

« A l’époque, ce métier était peu présent en France. On en comptait peut-être cinq ou six, contre cent cinquante aujourd’hui. »

A 28 ans, Elodie Bansard est Wedding planner et officiante de cérémonie laïque. Elle a organisé 155 mariages en France, au Portugal et en Grèce…

En 2010, la jeune femme, qui parle français et anglais, crée, à Dijon, son agence Dday avant de débarquer à Lyon. « Lyon c’était une évidence ! J’aime le fait que cette ville soit chaleureuse. Moi, je voulais les vignes du Beaujolais, les montagnes, l’Ardèche, la Drôme provençale, etc. »

« Aujourd’hui, le mariage, c’est vraiment plus fun qu’avant »

Qui sont ses clients ? « Ils ont de 28 à 40 ans. Ce sont des gens indépendants et modernes qui paient leur mariage. Ils n’ont pas le temps ni l’envie de supporter la pression que représente une telle organisation. »

Le forfait moyen pour un mariage à Lyon dans les vignes avec Dday ? 20 000 euros pour 80 personnes. On s’y prend quand ? L’idéal, c’est dix-huit mois à l’avance. Il reste encore quelques places pour 2019, mais 2020 se remplit déjà.

Le forfait signé, Elodie prend tout en charge avec son équipe. Choix de la robe de mariée, du repas, des animations, etc.

Les mariés n’ont plus qu’à se laisser porter pour profiter de la fête et de leurs invités. Elodie travaille avec des centaines de prestataires.

C’est en presqu’île, dans son appartement haussmannien en partie aménagé pour son activité, qu’Elodie opère.

Une table de travail, un canapé pour recevoir ses clients, un panneau sur lequel sont affichés tous les faire parts de mariage et une étagère qui montre un échantillon des petits cadeaux d’invités éloignés du ballotin de dragées. « Aujourd’hui, le mariage, c’est vraiment plus fun qu’avant. »

De nature enjouée, Elodie Bansard sait trouver sa place pour mettre en confiance les futurs mariés et rassurer les parents.

Bar à tatouages, bar à fleurs : on innove aussi de ce côté-là. Wedding planner 2.0, Elodie jongle avec Instagram, sa chaîne Youtube sur laquelle elle poste des vidéos pour les futurs mariés, et Facebook.

Le succès aidant, la jeune femme a franchisé son concept avec des agences Dday à Dijon, Rennes, Nantes et bientôt Deauville et Lausanne, en Suisse : le ticket d’entrée est fixé à 4 000 euros.

Mais ce n’est pas là l’essentiel : Elodie sélectionne les jeunes femmes et les prend sous son aile pour leur transmettre la passion de son métier.

> Dday : 06 58 64 69 80. www.organisation-dday.com ; mail: elodie@organisation-dday.com

Marie-Christine PARRA

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?