Se déplacer La nouvelle génération Vélo’v arrive en ville

Vont-ils se laisser tenter par l’offre Vélo’v ?  Photo Frédéric CHAMBERT
Vont-ils se laisser tenter par l’offre Vélo’v ? Photo Frédéric CHAMBERT

De nouveaux vélos, de nouveaux services et davantage de communes concernées. La Métropole de Lyon et JCDecaux s’engagent un peu plus en faveur des modes doux.

Le nouveau « bébé » présenté aux Lyonnais, fait 2,3 kilos de moins que son grand frère, et tout le monde s’en réjouit. Parce qu’il est plus léger, plus robuste (alliage aluminium), plus design, on n’a trouvé personne sur les berges du Rhône, samedi dernier, pour dire du mal du modèle seconde génération, sinon Jean-Charles Decaux lui-même, rappelant que l’objectif est de toujours continuer à améliorer le service et l’engin. Ce dernier-né fleurira dans la nuit du 17 au 18 juillet à Lyon, Villeurbanne mais aussi sur Bron, Fontaines-sur-Saône, Saint-Cyr-au-Mont-d’Or…

En quelques heures, les équipes JCDecaux relèveront le pari de remplacer l’ancienne flotte, « sans rupture de service », par 4 000 nouveaux Vélo’v – 5 000 d’ici à 2020.

Plus besoin de passer par la borne pour enfourcher sa monture rouge et grise, grâce à une application téléchargeable gratuitement déjà disponible. Le nouveau-né facilite aussi le verrouillage et le déverrouillage, grâce au lecteur de carte dans le guidon. Enfin, détail qui n’en est pas un, il peut être déposé dans une station pleine, justement grâce au verrouillage connecté.

« On va assister à un phénomène d’accélération du nombre d’adeptes (1)  », pronostique David Kimelfeld. Le président de la Métropole, lui-même souvent en selle, en profite pour appeler à « progresser sur l’éducation au vélo en ville ».

« C’est une belle récompense pour tous ceux qui ont cru aux déplacements doux et pour nos équipes, qui, depuis 13 ans, sont mobilisées pour le bon fonctionnement de toujours plus de vélos en libre-service et maintenant en location longue durée », a livré Jean-Charles Decaux, rappelant, au passage, que « tout est parti de la Guillotière ». Il y a 54 ans, en effet, JCDecaux installait le premier abribus au monde, à Lyon près du pont de la Guillotière.

Au même endroit, samedi, les habitants de la Métropole ont aussi pu découvrir MyVélo’v, vélo à assistance électrique (VAE) proposé en location longue durée. La Métropole et JCDecaux, en partenariat avec Cyclable, permettent, ainsi, à tous ceux qui hésitent à franchir le cap de l’achat, de tester un VAE. 24 engins, sur 100 proposés, ont été retenus. 500 autres sont annoncés en septembre, 1 000 d’ici 2019.

Sans surprise, ces changements s’accompagnent de tarifs à la hausse entrés en vigueur le 1er juin. Mais, comme le souligne Jean-Charles Decaux, « les innovations apportées coûtent peu aux collectivités et peu aux usagers. Avec Vélo’v, on peut circuler à Lyon pour 31 €/an ». Rappelons qu’en septembre, JCDecaux a resigné le contrat de mobilier urbain et de vélos en libre-service, avec la Métropole de Lyon, pour 15 ans. 

(1) Vélo’v totalise 68 500 abonnés.

MyVélo’v permet de tester l’électrique

En attendant le Vélo’v électrique aux alentours de 2020, la Métropole et JCDecaux ont choisi l’entreprise Cyclable pour développer MyVélo’v, un deux-roues à assistance électrique. Celle-ci en assure la distribution, le service et l’entretien à travers son réseau de six magasins répartis sur la métropole. Deux points d’accueil supplémentaires sont prévus d’ici 2019.

Le service comprend la fourniture d’un vélo haut de gamme neuf ou récent (moins de 3 ans) assemblé en région, un forfait kilométrique de 3 000 km par an, une maintenance « tout compris » dans les points Cyclable, une couverture assurance partielle vol et dommages, des accessoires intégrés (porte-bagages et antivol ultrarésistant).

L’abonnement est de 60 € pour un mois, de 50 € par mois pour un engagement d’un an. Une assurance à 5 €/mois peut être ajoutée. Le service est, en outre, éligible à la prise en charge des frais de moyen de transport par l’employeur à hauteur de 50 %.

 MyVélo’v est disponible dans les boutiques Cyclable, l’abonnement via le site Vélo’v.

Dominique MENVIELLE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?