Bon plan Et si vous louiez une piscine ?

Sur le site swimmy.fr, vous pouvez louer une piscine privée pour vous et votre famille comme ici chez Élisabeth qui habite Saint-Priest.  Photo DR
Sur le site swimmy.fr, vous pouvez louer une piscine privée pour vous et votre famille comme ici chez Élisabeth qui habite Saint-Priest. Photo DR

Swimmy, le Airbnb des piscines privées propose la location de piscine. Les propriétaires louent leur bien la journée et les locataires peuvent piquer une tête en toute tranquillité.

La France compte le plus grand nombre de piscines privées en Europe (elle est deuxième au classement mondial après les États-Unis). La région lyonnaise est d’ailleurs particulièrement fournie. Un potentiel de locations qu’a bien flairé la start-up Swimmy qui met en relation baigneurs et propriétaires de piscines à la façon de Airbnb pour les locations de logements. Lancée en 2017 essentiellement dans le Sud de la France, elle propose, depuis fin mai, ses services aux Lyonnais.

Encore peu de piscines sont proposées dans la région. L’une des propriétaires, Élizabeth, en sait quelque chose car elle est submergée de demandes : « Hier j’ai mis mon annonce et j’ai eu dix-huit appels en une journée ! », lance cette San-Priote qui a déjà l’habitude d’utiliser Airbnb.

Pour elle, l’intérêt financier ne vient qu’en second lieu : « C’est d’abord pour partager et discuter que je loue ma piscine », raconte-t-elle. Elle accueille entre cinq à dix personnes (en général le week-end) pour 20 €(1) par personne la journée. « Le site doit encore se roder car il est très bien pour la mise en relation mais il manque un calendrier pour les disponibilités et un décompte de personnes », estime Élizabeth.

En tout cas, ses locataires ont l’air ravis si l’on en juge par les avis laissés sur le site, à l’image de Cécile : « Nous avons passé une excellente après-midi dans cette piscine propre et agréable. Élisabeth est à la fois discrète mais veille au grain au confort de chacun ». Ou encore Yasmina qui s’est sentie « comme à la maison ! ».

Reste donc à l’offre de s’étoffer car a priori la demande est là. 

(1) Le site prélève 12 % au locataire et 12 % au propriétaire.

Sandrine RANCY

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?