LOGEMENT Loyers à Lyon : chers, mais moins qu’ailleurs

Les prix des loyers restent, en moyenne, plus mesurés à Lyon que dans d’autres grandes villes. Étonnant quand le marché de l’ancien flambe.  Photo d’archives Philippe TRIAS
Les prix des loyers restent, en moyenne, plus mesurés à Lyon que dans d’autres grandes villes. Étonnant quand le marché de l’ancien flambe. Photo d’archives Philippe TRIAS

L’Observatoire statistique des locations a publié son classement des loyers dans les grandes villes françaises.

Loin derrière Paris et Nice, Lyon apparaît en retrait des ténors du classement de l’Oslo (Observatoire statistique des locations) que vient de publier la Fédération nationale de l’immobilier pour le premier trimestre 2018.

Pour un studio, le loyer médian se situe à Lyon à 460 € (loyers pratiqués lors des relocalations après un changement de bail dans les agglomérations de plus de 500 000 habitants). Pour un deux pièces, ce prix médian passe à 600 €.

En moyenne, le prix des loyers lyonnais est de 11,70 € le m². Rien à voir avec Paris (18,40 €), Nice (15,80 €) et Aix-Marseille (12,70 €). La capitale des Gaules est derrière Bordeaux (12,60 €) et arrive – c’est plus inattendu – après Toulon (12,10 €) et Lille (12 €). L’explication serait à chercher du côté d’une « offre locative relativement abondante », d’après Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim, Fédération nationale de l’immobilier, cité par Le Parisien. et de la forte mobilité des locataires de petits logements (étudiants, etc.). L’Oslo s’est également penché sur le délai médian entre la publication d’une offre et l’entrée dans les murs d’un locataire. À Lyon, ce délai est de 46 ou 47 jours pour un studio ou un deux-pièces (61 jours en périphérie). On est dans un ratio proche de celui de Paris ou Nantes, mais très loin de Lille où les appartements ne restent que deux ou trois semaines sur le marché où, à l’opposé, de Marseille (165 et 147 jours).

ACHAT

Plus 10,30 % le m² sur un an
Du côté de la vente d’appartements, les prix ont continué de flamber à Lyon au cours des douze derniers mois. Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, paru ce jeudi, la capitale des Gaules a pris, en moyenne, +10,30 % en un an, avec un prix moyen au m² de 4 530 € (prix signé). Lyon est 3e  sur le podium derrière Paris (9 681 € le m² ) et Bordeaux (4 652 €). En termes de hausse, il n’y que Bordeaux qui fasse mieux (+15,4 %), vraisemblablement dopée par l’ouverture de la ligne TGV avec Paris.

Ralentissement ?
Sur les trois derniers mois, le marché des prix de l’ancien en baisse en France a ralenti(+ 1,7 %), Et Lyon semble suivre la tendance... mais de loin (+ 7,5 %, prix signés). À suivre.

J.-C. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?