Ninkasi Musik Lab Kikesa à toute vitesse

Kikesa lors de la finale du Ninkasi Musik Lab, le 16 mai au Ninkasi Kao. / Photo Gaëtan Clément
Kikesa lors de la finale du Ninkasi Musik Lab, le 16 mai au Ninkasi Kao. / Photo Gaëtan Clément
Kikesa lors de la finale du Ninkasi Musik Lab, le 16 mai au Ninkasi Kao. / Photo Gaëtan Clément
Kikesa lors de la finale du Ninkasi Musik Lab, le 16 mai au Ninkasi Kao. / Photo Gaëtan Clément
Kikesa lors de la finale du Ninkasi Musik Lab, le 16 mai au Ninkasi Kao. / Photo Gaëtan Clément Kikesa lors de la finale du Ninkasi Musik Lab, le 16 mai au Ninkasi Kao. / Photo Gaëtan Clément

Le rappeur de 26 ans a remporté la deuxième édition du tremplin musical du Ninkasi. Cet artiste prolifique basé à Lyon depuis 2016 va bénéficier d'un accompagnement artistique d'un an.

Kikesa dit oui aux cadences infernales. Le jeune rappeur originaire de Nancy mène une vie plutôt intense ces derniers temps : comptable la semaine, il profite de la moindre parcelle de temps libre pour se consacrer à sa carrière musicale. D'autant que le lauréat 2018 du Ninkasi Musik Lab s'est lancé depuis décembre dernier un improbable défi avec ses acolytes restés en Lorraine : publier chaque semaine sur Youtube un contenu inédit. "On diffuse notre musique bien sûr, des clips, mais on fait aussi des vidéos en marge de nos concerts, on a une communauté de fans qui s'identifie à nous et aime découvrir les coulisses du groupe" résume l'artiste de 26 ans, dont une bonne dizaine passée à faire de la musique.

Après un séjour à Toronto, cet artiste doté d'un flow performant et inépuisable s'est installé à Lyon en 2016. Et même si son tube, l'irrésistible "Nancy", est dédié à sa cité d'origine, c'est bien entre Rhône et Saône que le projet Kikesa a pris de l'ampleur. Au point de séduire les professionnels réunis cette année lors du Ninkasi Musik Lab. «Kikesa a fait l’unanimité auprès du jury» indique Christophe Moulin, le directeur artistique du Ninkasi (1). «C’est l’artiste qui nous semble avoir le plus de potentiel pour entamer une carrière professionnelle et on a affecté une somme de 5000 euros pour l’accompagner pendant un an. Il a déjà un show scénique hyper construit, des textes au point et des productions qui ont scotché tout le monde. Il y a beaucoup de second degré dans son approche et il me fait penser à un artiste comme Orelsan».

Une comparaison qui ne peut que flatter l'intéressé, fan de la première heure du rappeur caennais. "Orelsan c'est l'artiste que j'ai le plus écouté dans ma vie" confirme Kikesa, qui aura le privilège d'assurer la première partie de son concert prévu le 12 juillet au Zénith de Nancy.

La prochaine prestation de son groupe dans la région aura quant à elle lieu le 30 août au festival Woodstower, organisé au cœur du grand parc de Miribel-Jonage. Une date glanée grâce au Ninkasi Musik Lab. "Le point le plus positif de ce tremplin c'est d'obtenir des concerts incroyables comme celui-ci" affirme l'artiste, qui s'apprête à quitter son emploi pour se consacrer entièrement à sa vie musicale.

(1) Le jury a aussi adressé un coup de cœur au groupe électro 228K.

Kikesa : "Nancy"

Guillaume Beraud

Votre opinion ?

Les commentaires sont clos.