Start-up À 19 ans, ce Lyonnais veut créer des vélos écolos et 100% made in France

Un exemple de cadre du Brethil lancium.  Photo Brethil cycles
Un exemple de cadre du Brethil lancium. Photo Brethil cycles

Il a en projet de créer des produits sportifs respectueux de l’environnement. Le jeune Pierre Poizat monte actuellement sa start-up, Brethil cycles, pour confectionner des vélos 100% made in France, à base de fibre de lin. Rencontre.

Photo Clément Joël SOALLA
Photo Clément Joël SOALLA

Étudiant en 2année entrepreneuriat à l’IAE Lyon school of management, le Lyonnais Pierre Poizat s’est lancé dans la création d’une start-up dont l’objectif est de fabriquer des équipements sportifs soucieux de l’environnement.

Des cadres de vélo en fibre de lin

Le vélo est la première étape de son projet, qui se veut une alternative à la pollution engendrée par la fabrication de cet engin sportif, pourtant réputé écologique. « La fabrication du vélo est extrêmement polluante. Rien que pour le cadre, c’est à peu près 240 kg de CO2. C’est plus qu’un trajet Paris-Marseille en voiture », explique Pierre Poizat, pour justifier l’impact environnemental positif de son projet.

D’où lui est venue cette idée ?

Tout part d’un constat. Ancien kayakiste, « Je me suis rendu compte que les vieux bateaux partaient tous à la déchetterie et qu’ils ne seraient pas recyclés car composés de fibres de verre. Pour des sports qui mettent l’accent sur l’environnement, c’est dommage d’avoir des matériaux polluants, qui ne soient pas recyclables », déplore le jeune startuper.

Pour substituer la fibre de verre, il a pensé à la fibre de lin. En effet, elle posséderait une résistance mécanique similaire, voire plus élevée que le verre. Et, historiquement, la France jouit d’une bonne filière lin, dont la culture se transmet de génération en génération dans plusieurs régions : Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais et Picardie, etc. Ce qui lui permet d’être le premier producteur de lin, avec 75% de la production mondiale.

Trois gammes de vélos

Brethil cycles veut utiliser la disponibilité de cette matière première principale pour rendre ses vélos 100% français, sur un circuit de production totalement couvert par des entreprises locales. « Cela permettra aussi de garantir la qualité des produits », souligne son fondateur. À termes, trois gammes de vélos seront proposées, pour différents usages : « Le “contre-la-montre” pour les sprinteurs, le vélo de route pour les cyclo-touristes et le vélo de ville. »

Pour l’heure, les vélos Brethil cycles sont dans leur phase de conception. « Je suis en contact avec nos entreprises partenaires et nous avons réalisé les pré-formes de cadres, précise Pierre Poizat. Nous sommes actuellement à la recherche de financements pour la fabrication des moules. » Une campagne de financement participatif est ainsi lancée sur la plateforme kisskissbankbank.com. Chaque contributeur recevra un cadeau de la start-up, en fonction de la somme offerte.

Pratique

Soutenir le projet 
www.kisskissbankbank.com/fr/projects/aidez-nous-a-financer-la-creation-du-premier-velo-ecologique-made-in-france

Contact
Facebook : Brethil cycles.

Site internet : www.brethil- cycles.com E-mail : p-m.poizat@ outlook.comTél. : 07.87.50.99.10.

Clément Joël SOALLA

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?