Musique Lyon : 75 concerts inédits et gratuits, c’est l’été underground du péristyle

Maa Ngala, la rencontre entre l’Afrique et l’Amérique  du Sud.  Photo DR
Maa Ngala, la rencontre entre l’Afrique et l’Amérique du Sud.  Photo DR

En quinze ans, Jazz au péristyle, initié par François Postaire, a imposé une formule plébiscitée par le public. Ce rendez-vous musical estival est rebaptisé Festival du péristyle et présente 75 concerts manifestement plus favorables aux musiques hybrides et métissées. Olivier Conan, le nouveau patron du péristyle et de l’amphi, arrivé de New York, où il dirige depuis trente ans, un club et un label à Brooklyn, affiche une vraie volonté d’ouverture. Après avoir privilégié la scène hexagonale du jazz, la programmation marquée par la fraîcheur des découvertes labellisées Opéra Underground, présente un bouquet multicolore de musiciens venus de New York, d’Afrique, du Venezuela, du Brésil, de Grèce, et de Tel-Aviv, qui se produiront pour la première fois en France.

Jeudi, Maa Ngala, né de la rencontre entre le griot sénégalais Ablaye Cissoko (voix, kora) et les Vénézuéliens de la Gallera Social Club ouvrent le bal. Côté pratique, l’agencement du péristyle a été reconsidéré. La scène, plus haute, domine désormais côté Nord. Un espace privilégie l’écoute et un autre propose boissons et restauration à base de produits locaux aux senteurs gourmandes, infusées à la mode new-yorkaise.

> Du lundi au samedi depuis jeudi 7 juin. Concerts gratuits à 19 heures, 20h15 et 22 heures. Opéra de Lyon, place de la Comédie, Lyon 1er.  Programme : ici.  

F. B.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?