Loisirs Une application pour enfin se motiver à faire du sport

«On sait que la principale source de motivation à pratiquer un sport, c’est le partenaire», affirment les créateurs de Cosportners. La course à pied, c’est moins dur à plusieurs.  Photo d’illustration Philippe JUSTE
«On sait que la principale source de motivation à pratiquer un sport, c’est le partenaire», affirment les créateurs de Cosportners. La course à pied, c’est moins dur à plusieurs. Photo d’illustration Philippe JUSTE

Ils sont frère et sœur, vivent au Tonkin à Villeurbanne, et ont eu l’idée qui devrait séduire les sportifs ayant besoin du petit coup de pouce pour sortir les baskets. Leur application, Cosportners, propose de favoriser la pratique sportive collective.

Pas facile de maintenir une pratique sportive assidue ! Après quelques séances, il arrive que la motivation baisse. Pour éviter ce coup de mou, rien de mieux que de la compagnie. C’est en se basant sur ce constat, que Mélanie et Guillaume Touzot ont décidé de créer leur application mobile. Le frère et la sœur, habitants du Tonkin à Villeurbanne, ont donc lancé Cosportners en février dernier. La plate-forme, gratuite, rassemble aujourd’hui plus de 400 utilisateurs.

Mélanie et Guillaume Touzot. Photo Lucas LARCHER
Mélanie et Guillaume Touzot. Photo Lucas LARCHER

« La rencontre, par le sport »

«Notre but, c’est de favoriser la pratique sportive, l’activité physique, compétitive ou non. De la pétanque au laser game, notre application a une portée très large », détaille Guillaume Touzot-Bride, 27 ans, président de Cosportners. «On sait que la principale source de motivation à pratiquer un sport, c’est le partenaire». L’idée leur est venue au début de l’année 2017. Le frère et la sœur sont alors à la recherche d’une application similaire, mais ils sont déçus par ce qu’ils trouvent sur le marché : «Ce qui existait n’était pas assez bien, alors on s’est dit qu’il fallait qu’on crée quelque chose!», se remémore Mélanie Touzot, 24 ans, directrice générale de Cosportners. «On s’est toujours dit qu’on monterait notre boîte. On a réfléchi à ce qu’on pouvait faire, puis on a pris contact avec des développeurs.»

« On avait déjà des choses en tête. On voulait du fluide et du très simple, on s’est donc inspiré de ce qui marche dans d’autres applications», ajoute Guillaume Touzot-Bride.

«Le but, c’est de devenir une référence»

Cosportners propose trois types de services. L’utilisateur peut rejoindre ou créer un événement sportif, pour pratiquer à plusieurs. Il peut chercher directement un partenaire, et échanger avec les autres utilisateurs. Enfin, il est possible d’entrer en contact avec des professionnels du sport, pour prendre des cours ou s’inscrire à des séances. «Parmi nos ambitions, on vise à développer un modèle économique où les professionnels du sport paieront un abonnement pour figurer sur l’application, déclare Mélanie Touzot. De même, nous aimerions intégrer les entreprises à notre plateforme, et leur permettre de proposer des activités sportives à leurs employés pour améliorer le bien-être au travail. On ambitionne aussi d’ouvrir nos outils aux pratiques handisports. On veut vraiment que ça soit ouvert à tous!»

Cosportners est disponible gratuitement sur internet, Android et iOS. Plus d’informations sur www.cosportners.com.

Lucas LARCHER

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?