Aménagement Confluence : la Halle Girard devrait ouvrir ses portes en avril 2019

La Halle Girard doit devenir « un totem de la French Tech de Lyon ».  Photo Métropole de Lyon
La Halle Girard doit devenir « un totem de la French Tech de Lyon ». Photo Métropole de Lyon

Ce site comprendra 3 000 m² dédiés aux start-up (combinant parcours entrepreneurial, services à la création, coworking , espaces de convivialité, etc.) et 1 000 m² dédiés à l’animation, l’événementiel et la restauration.

L’ouverture très attendue de la Halle Girard transformée en un espace destiné aux start-up de la Métropole est prévue en avril 2019. Mais c’est d’ici au mois de juin que sera enfin dévoilé le nom de ce site, selon Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole déléguée à l’Innovation et au Développement numérique,

Changement dans la gouvernance de la Halle

Les travaux de rénovation du bâtiment ont bien avancé, En revanche, le consortium désigné en janvier 2017 par la Métropole pour assurer sa gestion, sa commercialisation et son animation vient de voir sa composition modifiée. Jusqu’alors, il était composé d’Arty Farty, de Scintillo/Groupe SOS et d’1Kubator. Mais c’est ce dernier qui vient de se retirer, entraînant de fait un changement de la gouvernance du site. Un épisode qui n’était pas prévu au départ mais qui ne semble pas contrarier l’élue métropolitaine. « La société commerciale sera créée d’ici trois semaines », nous assure-t-elle. Parmi les acteurs qui seront présents – et même actifs – dans ce lieu emblématique figurera l’équipe de Lyon French Tech.

Rappelons que ce site en plein cœur de La Confluence comprend 3 000 m² dédiés aux start-up (combinant parcours entrepreneurial, services à la création, coworking , espaces de convivialité, etc.) et 1 000 m² dédiés à l’animation, l’événementiel et la restauration.

Un projet très attendu

Les travaux de réhabilitation de la halle Girard, située quai Perrache, ont démarré au printemps 2017. L’objectif de ce chantier de 3 800 m2 , piloté par la SPL Confluence : transformer l’édifice industriel du XIXe  siècle en un « totem de la French Tech de Lyon ».

Un totem qui soit aussi bien un lieu d’accueil – une trentaine de start-up devrait élire domicile dans ces locaux –, d’accélération, de diffusion de l’innovation ou d’événementiel. La livraison est prévue pour la fin de l’année 2018.

Vincent Rocken

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?