Festival Poésie et francophonie au cœur de “Magnifique Printemps”

Thierry Renard, directeur d’Espace Pandora, Loïc Graber, adjoint à la Culture à Lyon, Karine Dognin-Sauze, adjointe déléguée aux Relations internationales à Lyon, Bastien Colas, directeur du pôle création à la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, et Emmanuel Merle, président d’Espace Pandora (et auteur), ont présenté cette deuxième édition à l’hôtel de ville.  Photo Nadine MICHOLIN
Thierry Renard, directeur d’Espace Pandora, Loïc Graber, adjoint à la Culture à Lyon, Karine Dognin-Sauze, adjointe déléguée aux Relations internationales à Lyon, Bastien Colas, directeur du pôle création à la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, et Emmanuel Merle, président d’Espace Pandora (et auteur), ont présenté cette deuxième édition à l’hôtel de ville. Photo Nadine MICHOLIN

La 2e  édition du festival “Magnifique Printemps”, qui associe poésie et francophonie jusqu'au 25 mars, espère rallier plus de 12 000 personnes.

Trente poètes et auteurs français et étrangers sollicités, une quarantaine de rendez-vous répartis sur 35 lieux à Lyon et dans la métropole, la programmation de la 2e  édition de “Magnifique Printemps” s’annonce riche et diversifiée.

On ne badine pas avec la poésie, ni avec la langue française. Les acteurs associés à l’organisation de ce festival (Ville de Lyon, Métropole, Espace Pandora et direction régionale des Affaires culturelles Auvergne Rhône-Alpes) veulent donner, cette année, une résonance toute particulière à notre langue multiculturelle pratiquée par près de 300 millions de francophones dans le monde. Durant quinze jours (du 10 au 25 mars), Lyon et sa région vont vibrer au rythme de la poésie et de la diversité des sonorités de la langue française.

« Il est important de réaffirmer le pouvoir des mots dans un monde rempli d’images » observait Karine Dognin Sauze, adjointe au maire de Lyon déléguée aux Relations internationales, lors de la présentation presse, le 27 février à l’hôtel de ville.

Il est vrai que cette opération veut toucher le grand public et dépasser le cap des 12 000 personnes atteint en 2017. Cette année, “Magnifique Printemps” s’exporte dans les milieux scolaire et hospitalier, au sein des résidences seniors, des bibliothèques, des librairies, etc. Dès le 10 mars, les poèmes fleuriront dans le métro, les tramways, sur les panneaux lumineux de la Ville de Lyon.

Cette 2e  édition associe même les étudiants issus de l’Université Lyon 3 (poèmes), d’Émile-Cohl (dessins) et de l’école SupdeMod.

« L’originalité, cette année, c’est que les langues et les disciplines artistiques telles que la musique avec la “Nuit du slam”, la poésie ou l’art visuel, se mêlent », s’est réjoui Thierry Renard, directeur de l’Espace Pandora. Et pour solliciter notre imaginaire, nombre de talents ont été rassemblés pour rendre hommage à Arthur Rimbaud et Guillaume Apollinaire. À l’image des invités d’honneur Alain Borer (poète, romancier, spécialiste de Rimbaud), Jean Rouaud (écrivain, prix Goncourt en 1990 pour son premier roman les Champs d’honneur ), Jacques Bonnaffé (comédien, metteur en scène, qui a obtenu le prix Raymond-Devos 2016) ou Jean-Michel Maulpoix (prix Kowalski). Sans oublier, parmi d’autres poétesses, Liliane Giraudon, Albane Gellé, Brigitte Baumié et Samantha Barendson, née en Espagne, franco-italo-argentine qui parle plusieurs langues. Et, « parce que la poésie c’est aussi des prises de paroles politiques », a argumenté Thierry Renard, il faudra suivre les interventions d’une dizaine d’artistes étrangers dont Omar Youssef Souleimane, poète journaliste syrien, le 23 mars (Lyon 4e ) et le 24 mars (Lyon 7e ).

Des rencontres ouvertes à tous les publics

Hommage à Arthur Rimbaud et Guillaume Apollinaire, lectures, débats, conférences, musique, expositions, soirées festives, ateliers d’écriture, performances poétiques, spectacles, rencontres en bibliothèques, librairies, milieu scolaire et résidences seniors, expériences insolites… vont rythmer cet événement auquel participent une trentaine de poètes et auteurs français et étrangers, au sein de 35 sites à Lyon et dans la métropole. Parmi les 40 rendez-vous à Lyon :

Samedi 17 mars  : Nuit du slam au marché Gare (Lyon 2e ).

Samedi 17 mars : fête de la bibliothèque du 6e.

Mardi 20 mars : journée internationale de la Francophonie à Lyon avec soirée francophone au théâtre des Asphodèles (Lyon 3e ), Passeurs d’Europe à l’Espace Hillel (Lyon 3e ).

Vendredi 23 mars : soirée de la francophonie, à l’Alliance française (Lyon 3e ).

Dimanche 25 mars : journée de clôture des dix mots, au Lugdunum Musée (Lyon 5e ).

> Pogrammation en ligne sur www.magnifiqueprintemps.fr

Nadine Micholin

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?