Football OL : les prochains jours seront décisifs

Memphis et l’OL doivent se relever pour éviter une longue fin de saison / Photo Stéphane Guiochon
Memphis et l’OL doivent se relever pour éviter une longue fin de saison / Photo Stéphane Guiochon

Objectif de l'équipe de Bruno Genesio : éviter une (très) longue fin de saison.

Changer de mois n’a pas changé grand-chose. L’OL a démarré mars sur le même rythme qu’en février, et même avec une mauvaise nouvelle en plus : Lyon a en effet été éliminé de la Coupe de France dès le 1er  mars alors que les coupes avaient servi de bol d’air au cours du mois de février et alors que le club n’a toujours pas gagné un seul match de Ligue 1 depuis le 21 janvier et un succès de prestige face au PSG.

Déjà éliminé des deux coupes nationales (par Montpellier dès son entrée en lice en Coupe de la Ligue ; par Caen en quarts de finale de Coupe de France), l’équipe de Bruno Genesio paye au classement de Ligue 1 sa mauvaise série actuelle et son absence de victoire lors des six dernières rencontres de championnat.

Le spectre d’une fin de saison aussi longue que la précédente est donc de plus en plus présent. L’an passé, le podium avait vite été hors d’atteinte après un début d’année civile 2017 difficile. Après la vingt-huitième journée, l’OL comptait dix points de retard sur Nice, troisième.

Cette fois, le retard au même moment de la saison est moins marqué : Lyon a cinq points de moins que l’OM, qui n’a pas su profiter du nul lyonnais dimanche pour prendre le large (les deux clubs ont fait 1-1, l’OL à Montpellier, Marseille contre Nantes).

Plus droit à l'erreur

Mais les deux prochaines semaines promettent d’être décisives, et les gones n’auront plus le droit à l’erreur : ils se rendront au Vélodrome le dimanche 18 mars pour la dernière confrontation directe de la saison entre concurrents au podium.

Il restera bien sûr encore huit journées de Ligue 1 derrière, mais l’intérêt de la fin de saison pourrait en grande partie dépendre de cette rencontre. Mais pas seulement.

Le président Jean-Michel Aulas a ainsi tenu à le rappeler en assurant le SAV post-match nul : « L’OL est toujours en lice en Ligue Europa, qui est l’un des objectifs du club ».

Une façon de tout de suite remobiliser ses troupes vers le match de jeudi à Moscou contre le CSKA et de réclamer l’union sacrée au public, en rappelant en creux que la finale de la compétition européenne aura lieu au Parc OL.

Le parallèle avec la saison passée n’en est que plus troublant : l’an dernier, l’OL avait en effet sauvé sa saison en Ligue Europa en atteignant les demi-finales de l’épreuve. Les deux prochaines semaines diront si une telle performance est encore indispensable.

Hugo Hélin

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?