Intempéries Piscine du Rhône : la crue a endommagé des installations

Le centre nautique Tony-Bertrand est fermé depuis le 23 janvier à cause de la crue du Rhône. Photo Sophie MAJOU
Le centre nautique Tony-Bertrand est fermé depuis le 23 janvier à cause de la crue du Rhône. Photo Sophie MAJOU
Armoire électrique et moteur pour déployer la couverture thermique sont à l’arrêt. Photo Sophie MAJOU
Armoire électrique et moteur pour déployer la couverture thermique sont à l’arrêt. Photo Sophie MAJOU
Le centre nautique Tony-Bertrand est fermé depuis le 23 janvier à cause de la crue du Rhône. Photo Sophie MAJOU Armoire électrique et moteur pour déployer la couverture thermique sont à l’arrêt. Photo Sophie MAJOU

Plusieurs moteurs permettant de couvrir la piscine et de filtrer l’eau ont été endommagés par la crue du Rhône. Les services techniques de la Ville sont à pied d’œuvre pour pouvoir rouvrir le centre nautique le plus rapidement possible.

Zone inondable

En contrebas du quai Claude-Bernard (7e ), la piscine du Rhône s’installe en 1965. Si l’emplacement est unique et spectaculaire, la zone est depuis toujours inondable. Lors de la dernière crue du Rhône, le 23 janvier dernier, l’eau du fleuve s’est arrêtée juste en dessous du niveau des plages. Elle s’est en revanche largement infiltrée dans les machineries situées sous les plages, jusqu’à un mètre de hauteur.

Une rénovation onéreuse

Pourquoi, malgré une rénovation à 28 millions d’euros, les installations électriques et mécaniques ne sont-elles pas mieux sécurisées ? La question se pose.

« Lorsqu’il y a une crue de cette ampleur, les éléments les plus fragiles sont mis en sécurité sans pouvoir faire mieux. Ce qui ne nous empêche pas de réfléchir à d’autres pistes. Mais on ne pourra pas éviter des inondations et des dommages de matériel », précise le cabinet de Georges Képénékian. Des contraintes architecturales auraient par ailleurs empêché de mettre la machinerie, ou une partie de celle-ci, au niveau des plages.

Moteurs à l’arrêt

Le 23 janvier, plusieurs moteurs et armoires électriques, noyés sous l’eau, ont disjoncté. Toute la machinerie permettant de déployer la couverture thermique du bassin d’hiver est, depuis, à l’arrêt (notre photo). De même, des moteurs permettant de filtrer l’eau ont été détériorés. Pompes, interrupteurs, débitmètres et coffrets électriques affectés aux deux bassins ont également été endommagés.

Réparations en cours

Les services techniques de la Ville sont à pied d’œuvre pour pouvoir rouvrir le plus rapidement possible le centre nautique. Une partie des réparations est déjà intervenue. Deux pièces de rechange pour des moteurs ont été commandées, mais leur livraison a pris du retard en raison des chutes de neige en région parisienne. Après leur remplacement, toute l’installation sera testée. Il sera alors temps de recycler, traiter et chauffer l’eau du bassin de nage de 50 mètres. « Il faudra alors compter 48 à 72 heures pour arriver à la bonne température avant la réouverture du Centre nautique au public », précise la Ville. 

Calendrier

Après sa fermeture hivernale, le 22 décembre 2017 au soir, la piscine avait rouvert le 13 janvier, comme prévu. L’équipement a cependant dû fermer à nouveau le 23 janvier pour cause de crue. Il pourrait accueillir les nageurs dès la fin de cette semaine, si les réparations entreprises donnent satisfaction.

Réouverture ce samedi

S. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?