Chronologie

1991  : Michel Noir institue la semaine de quatre jours à Lyon.

2001 : 77 % des écoles consultées se prononcent en faveur de la semaine des 4 jours.

2005 : la nouvelle équipe municipale affiche sa préférence pour une semaine plus étalée. « Nous sommes notamment soucieux des effets négatifs de la rupture du mercredi sur les enfants des milieux défavorisés », explique-t-on au cabinet d’Yves Fournel, alors adjoint à l’Éducation, et ardent défenseur de la réforme Peillon.

2013  : le décret Peillon institue la semaine de 4 jours et demi.

2014 : Fournel perd son poste d’adjoint. La municipalité adopte la réforme en utilisant la souplesse permise par le décret Hamon : si le mercredi matin est travaillé, le périscolaire est groupé sur un seul après-midi, le vendredi.

2017 : Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l’Éducation, permet de revenir aux 4 jours.

La Ville propose deux scénarios : le premier sur le modèle actuel, le second sur 4 jours, qui obtient la majorité.

Prochaines étapes  : le 26 mars où le scénario sera présenté au conseil municipal. Ensuite, il sera certainement validé par l’Inspection académique et mis en place en septembre.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?