Lyon Le parc de la Tête d’Or, numéro 1 des spots français de running

Photo Johan DESMARES
Photo Johan DESMARES

Le parc de la Tête d’Or est un parcours plébiscité par les coureurs : c’est même, selon l’application de running Strava, le plus utilisé en France et le 4e spot en Europe.

On savait le parc de la Tête d’Or plébiscité par les coureurs à pied lyonnais. Mais peut-être pas à ce point. Selon Strava, l’une des applications de running les plus en vogue, le poumon de la ville serait le site français où l’on court le plus.

Pour l’affirmer, l’appli créée en 2009 à San Francisco se base sur l’analyse de ses “segments”. Il s’agit de portions de route ou de chemin, identifiées par les utilisateurs eux-mêmes, sur lesquelles ils se défient virtuellement. Rien qu’au parc de la Tête d’Or, il en existe des dizaines.

Plus de 140 000 passages entre le jardin botanique et la voie ferrée

Mais l’un d’entre eux les dépasse tous selon les chiffres de l’année 2017 publiés par Strava : celui tracé entre la porte du lycée du Parc et la porte Stalingrad. Long de 700 mètres, ce parcours à peu près plat, emprunté dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, entre le jardin botanique, puis le zoo et la voie ferrée, a fait l’objet de 140 891 passages.

C’est, de loin, le segment français le plus populaire. Deuxième, le bout de quai de Seine, entre le pont Royal et la passerelle Léopold-Sédar-Senghor (400 mètres) a été foulé 98 037 fois, alors qu’au troisième rang, un chemin d’un kilomètre bordant le lac intérieur du bois de Boulogne a totalisé 61 874 performances.

Toujours selon Strava, le parc de la Tête d’Or réunirait la 4e plus importante communauté d’Europe, avec 30 656 habitués, dans un classement dominé par une boucle dans le VondelPark d’Amsterdam (41 690) et les jardins du Turia à Valence en Espagne (32 191).

À Lyon, la prégnance du parc de la Tête d’Or s’explique par son positionnement central, alors qu’une ville comme Paris, plus étendue, propose davantage de spots. Le deuxième site lyonnais le plus fréquenté, le parc de la Feyssine, compte dix fois moins de fans…

Ces chiffres ne concernent évidemment que les coureurs inscrits sur Strava. Mais l’appli rencontre un tel succès auprès des coureurs réguliers, qu’elle donne une indication précise de la fréquentation. L’an dernier, 8,1 millions de sorties de running ont été chargées en France (1,1 milliard dans le monde) sur la plateforme, pour un total de 81,1 millions de kilomètres parcourus.

Un succès qui se vérifie dans le Rhône, classé au deuxième rang des départements où l’on court le plus, avec 309 796 activités comptabilisées en 2017, derrière Paris (451 054). La ville reste cependant à la traîne en ce qui concerne les déplacements urbains à pied (comme à vélo d’ailleurs). Alors que la capitale pointe au troisième rang du classement du nombre de personnes courant (ou marchant) pour se rendre au travail (derrière Londres et Amsterdam), Lyon n’apparaît pas dans le Top 10.

Benjamin Steen (twitter : @benjaminsteen)

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?