EMPLOI Michelin finance une formation pour vingt jeunes

Fritz Eddy Cuengoue, 23 ans, fait partie des vingt jeunes inscrits à la formation financée par Michelin et conçue par le Conservatoire national des arts et métiers / Photo Frank Viart
Fritz Eddy Cuengoue, 23 ans, fait partie des vingt jeunes inscrits à la formation financée par Michelin et conçue par le Conservatoire national des arts et métiers / Photo Frank Viart

Le fabricant de pneumatiques finance à Lyon une formation de technicien informatique pour dix réfugiés et dix jeunes issus de quartiers prioritaires.

Pour dix jeunes réfugiés et dix jeunes issus de quartiers prioritaires, l’année a bien commencé. Ils ont entamé lundi au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) Auvergne-Rhône-Alpes une formation de technicien informatique spécialisée dans la cybersécurité.

Elle doit leur permettre d’installer, d’entretenir et de dépanner un parc d’équipements informatiques en réseau et de concevoir un site web.

La formation est financée par Michelin Développement dans le cadre d’une convention volontaire de développement économique. Sa durée est de six mois, dont trois mois dans une entreprise.

Elle donne aux vingt jeunes une chance sérieuse de décrocher un emploi, dans un contexte où la cybersécurité est un enjeu stratégique pour les entreprises, quelle que soit leur taille.

C’est l’espoir de Fritz Eddy Cuengoue, 23 ans, né au Cameroun. « Je suis arrivé en France le 27 septembre 2016 », raconte le jeune homme.

Il avait obtenu un baccalauréat scientifique en République centrafricaine avant de tenter un BTS en Tunisie.

"Une opération exemplaire"

Après une année sur place, il a quitté le pays en raison de son instabilité politique.

Fritz Eddy Cuengoue a alors rejoint la France grâce à sa mère, de nationalité française. Ils vivent à Lyon. Il a enchaîné avec un CDD dans une pharmacie de Vénissieux avant d’être orienté vers la Mission locale pour l’emploi par un ami.

Le jeune homme a ensuite été dirigé vers le Cnam Auvergne-Rhône-Alpes.

« C’est une opération exemplaire », a jugé lundi à Lyon le préfet délégué pour l’égalité des chances Emmanuel Aubry.

Le Cnam est fidèle à sa devise. Il enseigne à tous et partout.

Olivier Marion, directeur du Cnam Auvergne-Rhône-Alpes

Frank Viart

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?