FOOTBALL OL 1-Lille 2 : le coup d'effroi

Mariano saute plus haut que tout le monde et marque pour égaliser : ce sera insuffisant, puisque Lille, qui avait ouvert le score grâce à Mendes, va repasser  devant en seconde période sur un but de Ponce. L’OL, qui restait sur douze matches sans défaite, s’inclinera après un penalty et plusieurs occasions nettes ratés / Photo Richard Mouillaud
Mariano saute plus haut que tout le monde et marque pour égaliser : ce sera insuffisant, puisque Lille, qui avait ouvert le score grâce à Mendes, va repasser devant en seconde période sur un but de Ponce. L’OL, qui restait sur douze matches sans défaite, s’inclinera après un penalty et plusieurs occasions nettes ratés / Photo Richard Mouillaud

La formidable série des Lyonnais s’est achevée face au Losc, relégable dont la réaction a été fatale aux hommes de Bruno Genesio, en manque de réalisme.

On pouvait s’attendre à un match spectaculaire entre le deuxième et le dix-neuvième de Ligue 1 au coup d’envoi, surtout que l’OL alignait les buts dernièrement et que la défense lilloise présentait des signes tangibles de fébrilité lors des derniers matches. La rencontre a bien été aussi spectaculaire qu’annoncé, mais n’a pas tourné dans le sens qu’on attendait.

Tout s’est au final joué en première période. Thiago Mendes a d’abord ouvert le score au terme d’une action collective sur le côté droit conclue par une frappe enroulée du gauche dans le petit filet (0-1, 22e). Bousculés, les Lyonnais ont su saisir leur chance pour égaliser, bien aidés par l’arbitre, qui a contré un ballon de relance nordiste, et par Mike Maignan, qui a raté sa sortie aérienne devant Mariano Diaz (1-1, 36e). Mais les 45 premières minutes étaient décidément compliquées pour l’OL, qui a encaissé un deuxième but d’une belle tête d’Ezequiel Ponce sur un centre de Kevin Malcuit (1-2, 40e).

La deuxième période s’est révélée encore plus enlevée, même si elle n’a paradoxalement pas donné de buts. Elle a surtout offert bien des regrets aux Lyonnais. Memphis Depay a donné le ton en ratant un face-à-face avec le gardien adverse (54e), avant que Nabil Fekir ne manque un penalty en butant sur le même Maignan (57e). Ponce a pensé faire le break, mais l’assistant a signalé un hors-jeu évident (61e).

Occasions perdues

Et la réussite a totalement fui l’OL lors des toutes dernières minutes, avec trois occasions énormes où le ballon a semblé ne pas vouloir rentrer : Maignan s’interposait d’abord devant Fekir, sa défense dégageait en catastrophe après une reprise de Mariano (84e), le duo lyonnais butait de nouveau deux fois d’affilée sur le gardien lillois (87e) avant que ce héros du soir ne repousse sur sa transversale une volée de Fekir (87e).

Un jour sans (sans jeu en première période, sans réussite en deuxième) qui fait reculer l’OL au classement : la victoire de l’OM à Metz propulse les Phocéens à la deuxième place du classement, qu’occupaient les Lyonnais mercredi matin. Rebond attendu dimanche à Caen.

Hugo Hélin

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?