FOOTBALL OL 4-Limassol 0 : la qualif à l’aise

Dans le sillage de Diakhaby, Fekir et Mariano, premiers buteurs de la soirée, Myziane Maolida vient de sceller le sort d’une rencontre dominée par un OL, sérieux  et déjà en seizièmes de finale de la Ligue Europa, avant son dernier match de poule. Le 7 décembre à Bergame, les gones viseront la première place de leur groupe / Photo AFP
Dans le sillage de Diakhaby, Fekir et Mariano, premiers buteurs de la soirée, Myziane Maolida vient de sceller le sort d’une rencontre dominée par un OL, sérieux et déjà en seizièmes de finale de la Ligue Europa, avant son dernier match de poule. Le 7 décembre à Bergame, les gones viseront la première place de leur groupe / Photo AFP

Vainqueurs logiques de leurs adversaires chypriotes, les Lyonnais ont déjà validé leur billet pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa.

Il n’a même pas fallu attendre une minute pour voir la première occasion lyonnaise du match, une frappe forte du gauche de Mariano sortie des deux poings par le gardien de l’Apollon Limassol, et à peine plus pour assurer la qualification pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa. Jeudi soir, l’OL avait pour cela besoin d’un nul contre les Chypriotes. Il a fait bien mieux en assurant la victoire et le spectacle.

Les Lyonnais ont pourtant trop souvent attendu leurs adversaires dans leur camp. Mais avec une telle concentration de qualités individuelles, cela peut faire mal à n’importe quel moment sur des projections rapides vers l’avant. Il n’y a pourtant pas eu besoin de dribbles chaloupés ou d’accélérations foudroyantes pour ouvrir le score : un ballon relâché par Bruno Vale, portier chypriote, et Mouctar Diakhaby en profitait pour pousser la balle au fond en renard (1-0, 29e ).

Les individualités lyonnaises étaient plus en vue sur le deuxième but : duels gagnés par Memphis Depay sur son côté gauche, centre pour Nabil Fekir, enchaînement contrôle de la poitrine-demi-volée imparable (2-0, 32e ). Le break était fait en quelques minutes, et l’essentiel assuré en rentrant aux vestiaires.

Maolida : premier but en pro

La tête piquée de Mariano Diaz (3-0, 67e) et le but marqué à l’issue d’un slalom par Myziane Maolida (4-0, 90e ) étaient de belles cerises sur le gâteau. Y compris pour les deux derniers buteurs du soir : le premier ne vit pour marquer et semble ne pas être heureux lorsqu’il n’a pas réussi à le faire, le deuxième a inscrit là le premier but de sa carrière pro.

Grâce à cette victoire vite acquise, l’OL est donc officiellement qualifié pour les seizièmes de finale de la C3 avant même la dernière journée de la phase de poules. L’équipe de Bruno Genesio disputera, lors de son sixième match le 7 décembre, une finale pour la première place du groupe en Italie, contre l’Atalanta Bergame. Il faudra gagner ou faire un nul sur un score supérieur à 2-2 pour finir en tête, même si cela a moins d’importance qu’en Ligue des champions.

Rendez-vous dimanche à Nice

D’ici là, il y a dimanche (à 15 heures) un déplacement sur le terrain de l’OGC Nice, autre équipe qui a acquis jeudi soir son ticket pour le prochain tour de Ligue Europa. Un choc européen, mais pas vraiment de Ligue 1 : les Aiglons ne sont en effet que dix-septièmes du classement.

> Nice-OL, dimanche à 15 heures (Beinsports).

Hugo Hélin

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?