LOISIRS Le quai Perrache va continuer à accueillir le Luna Park et les cirques

Les armoires électriques, qui n’étaient plus aux normes, vont être changées.  Photo d’archives Le Progrès
Les armoires électriques, qui n’étaient plus aux normes, vont être changées. Photo d’archives Le Progrès

Depuis près de dix ans, la municipalité envisageait de localiser les forains sur un autre site que celui du quai Perrache. «Plus facile à dire qu’à trouver», a finalement indiqué le maire de Lyon.

Voilà qui devrait réjouir les Lyonnais, petits et grands, qui apprécient de se rendre au cirque ou au Luna Park dans la Presqu’île. Car les attractions foraines vont rester sur le site. La preuve ? Le conseil municipal a voté, ce lundi, le remplacement (183 000 €) des armoires électriques, appartenant à la Métropole, qui ne sont plus aux normes sur le terrain du quai Perrache (Lyon 2e).

«Une coïncidence avec l’actualité parisienne ?»

«On peut donc en conclure que la décision de maintenir les forains a été prise contrairement aux annonces faites depuis maintenant près de dix ans !», a questionné François Royer, adjoint (UDI) au Commerce, dans le 2arrondissement, lors du dernier conseil municipal. «Faut-il y voir une simple coïncidence avec l’actualité parisienne», a-t-il demandé, facétieux, faisant référence au litige opposant la maire de Paris aux forains du marché de Noël et de la grande roue de la place de la Concorde. 

Il est vrai que les rumeurs allaient bon train, concernant un départ des attractions, surtout depuis l’annonce de la création du nouveau quartier de la Confluence. Ainsi envisagé un temps, un déménagement à Parilly, à Gerland «voire à Saint-Priest» révèle l’élu d’opposition. Mais les forains ont besoin d’une «solution pérenne», a rappelé François Royer, qui plaide pour un « site événementiel ouvert et ancré au cœur de la ville, pouvant accueillir toutes manifestations populaires ».

«Nous sommes en train de chercher un lieu, mais c’est plus facile à dire qu’à trouver !», a répondu Georges Képénékian. «Y compris avec l’hypothèse d’un emplacement pérenne» a poursuivi le maire de Lyon.

S. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?