Energie La Métropole va installer 900 bornes publiques de recharge électrique d’ici 2020

Photo illustration PQR
Photo illustration PQR

Ce sont 900 bornes publiques de recharge électrique qui devraient être installées sur l’ensemble des communes de la Métropole d’ici 2020. L’annonce en a été faite ce vendredi soir lors d’une réunion entre Enedis, gestionnaire du réseau public de distribution d’électricité et la collectivité. Un appel à opérateurs privés a été lancé et les candidats – moins d’une dizaine – devraient être auditionnés au mois de décembre.

« Les premières bornes pourraient être installées courant 2018 », nous précise Roland Crimier, vice-président de la Métropole. « L’idée serait de proposer plusieurs types de recharge, sous forme d’abonnement par exemple, mais aussi en version rapide ou longue, selon les horaires de branchement », indique Karine Dognin Sauze, vice-présidente de la Métropole, « actuellement il en existe 300 dont 22 en version rapide ».

800 000 véhicules électriques en circulation prévus en 2021

Le distributeur compte s’appuyer sur ce déploiement à grande échelle et, semble-t-il, unique en France, pour lancer une expérimentation consacrée à la gestion intelligente de la recharge des véhicules.

Selon Enedis, ce sont plus de 800 000 véhicules électriques qui seront en circulation en 2021. Le marché est donc vaste. Il s’intègre dans ce qu’il est convenu d’appeler “les smart grids” c’est-à-dire les réseaux électriques intelligents pour la transition énergétique. Et là, le marché est évalué à plusieurs de dizaines de milliards d’euros sur le continent européen.

La France a une carte sérieuse à jouer et Enedis veut justement s’appuyer sur la région lyonnaise pour expérimenter ses nouvelles technologies et les services destinés au public ou aux entreprises en vue de les déployer sur l’ensemble du pays. 

C’est ainsi que depuis 2010, elle a choisi Lyon pour expérimenter le compteur Linky, ces compteurs électriques communiquants. Aujourd’hui la collectivité compte 575 000 compteurs installés. De nouveaux services vont être proposés d’ici la fin du mois de novembre grâce à une application permettant de surveiller à distance sa consommation d’électricité avec de nombreux conseils. De plus, ce programme de réseau intelligent va aussi se concrétiser par la construction d’installations permettant une autoconsommation collective d’électricité sur une quinzaine d’immeubles à Confluence et à Villeurbanne.

Vincent Rocken

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?