Lyon Rythmes scolaires : la ville lance une grande consultation

À Lyon, le périscolaire, c’est le vendredi après-midi. Sera-t-il conservé ? Modifié ?  Photo d’archives  Pierre AUGROS
À Lyon, le périscolaire, c’est le vendredi après-midi. Sera-t-il conservé ? Modifié ? Photo d’archives Pierre AUGROS

La ville de Lyon lance une grande concertation dès le 9 octobre portant sur l’organisation de la semaine des enfants, applicable à la rentrée 2018. Explications.

Qu’est-ce qu’on décide ?

La Ville lance une large consultation afin de recueillir les avis des Lyonnais sur l’organisation des temps de l’enfant dans les écoles publiques pour la rentrée 2018. Elle portera sur l’organisation et les besoins des familles (horaires, mercredi matin travaillé ou pas, garderie, étude, tarification), mais encore l’offre périscolaire (contenu, horaires, tarification). La question des maternelles sera soumise à consultation.

Pourquoi maintenant ?

Lyon s’est engagé dans la réforme des nouveaux rythmes scolaires en traînant des pieds, pointant régulièrement son coût. Elle l’a toutefois conservée à cette rentrée dans un souci « de stabilité et de lisibilité », selon le maire. En fait, la lourdeur de l’organisation dans une commune de la taille de Lyon ne permettait pas de modifier l’emploi du temps des écoliers si rapidement depuis la possibilité théorique de le faire avec l’arrivée du nouveau gouvernement. D’autant qu’il fallait, avant une éventuelle suppression, consulter les conseils d’école. Dans le Rhône, seules des petites communes rurales (à quelques exceptions près) ont opéré ce changement.

Comment ?

La consultation sera “numérique” (du 9 octobre à la mi-décembre), avec une plateforme en ligne dédiée. Des réunions publiques seront également organisées dans les arrondissements à partir du 16 octobre, avec des échanges avec les associations et fédérations de parents, représentants syndicaux, personnels municipaux intervenant dans les écoles… Les enfants seront aussi entendus via une étude « pour recueillir leur parole ». Comme les textes l’imposent, les conseils d’école seront sollicités en fin d’année ou à la reprise des cours, début janvier 2018. Si la majorité des conseils d’école de la commune s’exprime en faveur du retour à quatre jours, l’Inspection académique leur donnera raison en vertu du décret du 27 juin 2017.

L’objectif est une prise de décision en début d’année 2018 pour pouvoir organiser la rentrée prochaine de manière sereine et efficace.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?